Guerriers Vikings

mai 22, 2020

Guerriers Vikings La Puissance Scandinave au Combat !

Guerriers Vikings | La Puissance Scandinave au Combat !

Les Vikings sont les plus puissants guerriers que l’Europe ait connus. Des combattants réputés pour leur courage, leur bravoure et leur férocité, mais surtout pour leur violence. Rien ni personne ne pouvait les arrêter, à tel point que leur simple mention suffisait à faire trembler leurs ennemis.

La puissance des guerriers vikings a suscité d’innombrables légendes au fil des âges. Il est irréfutable que là où les Vikings vont, rien ne peut leur résister. Tantôt comparés à bêtes sanguinaires, tantôt à des guerriers valeureux voire même à des dieux de la guerre, seule l’immensité de leurs victoires fait l’unanimité.

Vous allez vivre dans cet article les légendes de l’origine des guerriers vikings, et l’histoire qui se cache derrière la force des plus vaillants soldats d’Europe. Préparez-vous à plonger dans les plus grandes sagas vikings qui ont marqué l’histoire de cette civilisation !

L’origine d’une civilisation


 

Les Vikings sont une civilisation légendaire qui a marqué l’histoire de l’Europe et du monde entier. Leurs ancêtresont côtoyé et combattu les guerriers de l’empire grec et romain, pour finir par s’installer dans le nord de l’Europe. Cette région va porter le nom de Scandinavie, ou de Normandie.

La Scandinavie est composée de trois grandes dynasties : le Danemark, l’Islande et la Suède. Le peuple de cette région légendaire porte le nom de Normand ou Scandinave qui signifient tous deux « le peuple du nord » ou « les hommes qui vivent au nord du monde ». C’est ce même peuple qui, par la suite, va fièrement porter le titre de Viking.

La naissance de la légende des guerriers vikings

Le glorieux âge des Vikings commence vers la fin de l’an 700, une période qui coïncide avec la progression du peuple scandinave vers l’ensemble de l’Europe. Les historiens s’accordent pour désigner l’an 793 comme le début de cet âge,marqué par les premiers raids et pillages effectués par les Vikings en Angleterre.

La réputation des Vikings commence à se propager vers toute l’Europe. Leur nom prend alors de nombreuses significations :

  • En vieux norrois, il signifie « explorateur des mers » ou « hommes qui rament en alternance ». C’est un terme qui désigne ces explorateurs comme étant d’éminents guerriers et maîtres des mers ;
  • En vieil islandais, il provient de l’expression « i vikingu » qui se traduit en « partir en pillage ». La forme nominale masculine de cette expression, « vikingr », veut dire « celui qui pille les trésors » ou « pirate » ;
  • Un sens plus moderne désigne le Viking comme « un guerrier ou un marin qui vient de la Scandinavie ».

Les Vikings mènent leurs combats sans aucune peur, et avec une férocité qui sème la terreur au sein des troupes de leurs adversaires. C’est de là que la légende des puissants guerriersprend naissance !

Les Vikings et la religion nordique


 

Une force surhumaine, un courage invulnérable et une bravoure ultime même face à la mort sont les qualités qui distinguent les guerriers vikings de leurs opposants. Des habiletés qui les rendent imbattables au combat.

Les hivers longs et froids, les terres non fertiles et le climat rude des pays scandinaves ont aidé à façonner le caractère à toute épreuve des Vikings. Mais le réel secret derrière le cœur des guerriers vikings est leur foi inébranlable en leur religion et en leurs divinités nordiques.

En effet, les Vikings étaient un peuple religieux, très rattaché à certaines divinités. Le plus considérable est le dieu Odin : dieu viking le plus puissant, et père de tous les norrois. C’est le dieu de la force, de la sagesse, et de la mort qui accompagne le guerrier viking tout au long de sa vie et qui le protège face à leurs concurrents.

Dans la mythologie nordique, Odin est un dieu bienveillant qui combat les forces du mal et veille sur les Vikings à travers ses symboles :

  • Le Valknut : c’est le symbole de protection ultime, il libère de la peur et permet au Viking de faire face à tous les défis ;
  • Les cornes d’Odin : procurent clairvoyance et capacité de prédire les stratégies des adversaires. Les guerriers vikings peuvent ainsi contrecarrer les ruses ennemies lors des combats ;
  • Les symboles magiques : le « Aegishjalmur »ou « Le Heaume de Awe » est un symbole magique islandais synonyme d’invincibilité et d’invulnérabilité. Les guerriers vikings avaient pour coutume de le dessiner sur leur front avant chaque bataille. Certains le tatouaient même sur leur corps ;
  • Les runes vikings ou le « futhark » : il s’agit de l’alphabet viking. Selon la mythologie nordique, chaque rune cache un pouvoir mystique que seul Odin est arrivé à comprendre. C’est d’ailleurs lui qui en a fait cadeau aux Vikings.

Les guerriers vikings, outre le fait de se les faire tatouer, avaient pour coutume de porter au combat des bagues, des bracelets ou des colliers avec les symboles d’Odin dans le but de se procurer ses pouvoirs.

Un autre symbole très répandu était celui du marteau Mjöllnir de Thor, qui procure force et courage au guerrier qui le porte.

Artisans au savoir-faire ancestral

Bracelet Viking Trouvé lors d'une fouille archéologique

Avec la force des dieux à leur côté, cela va sans dire que les Vikings sont devenus les maîtres de la guerre. Toutefois, les guerriers vikings ne s’en contentaient pas, ils avaient plus d’un talent caché à exploiter. La plupart d’entre eux étaient des artisans hors pair et maîtrisaient de nombreux savoir-faire :

  • L’agriculture : les terres scandinaves sont rudes et arides avec des hivers qui peuvent durer de très longs mois. Devant ces conditions, les Vikings sont devenus des maîtres en agriculture, pouvant cultiver n’importe quelle récolte dans le froid nordique. C’est grâce à cela qu’ils ont pu cultiver le « Lin », une fleur qui permet d’avoir des fibres textiles fort utiles.
  • La menuiserie et la construction : les bateaux de guerre vikings sont des chefs d’œuvres qui témoignent d’un savoir-faire unique. En plus de la sculpture sur bois, les Vikings ont réussi à construire des maisons à l’épreuve du froid. Les boucliers vikings sont eux aussi faits en bois, mais entièrement recouverts de cuir pour leur conférer plus de résistance.
  • Le forgeage : ayant une robustesse inouïe, les forgerons scandinaves sont connus pour façonner les meilleures armes de guerre. Que ce soient les épées, les lances ou les haches, seuls les Vikings maîtrisent cet art qu’on dit issu des dieux. 
  • La joaillerie : la Scandinavie est une région riche en métaux précieux (or, argent et bronze). Les Vikings sont passés maîtres en la fabrication de bijoux, qui avaient pour eux une double utilité : celle d’être échangés contre des vivres et celle de joyaux décoratifs.

En plus de cela, les Vikings étaient d’excellents explorateurs et commerçants. Naviguant vers des pays lointains, ils troquaient les textiles, les bijoux et les objets de valeurs (en or et en argent) de leur création, contre des vivres et des ravitaillements pour leurs tributs.

Les Jomsvikings : l’élite des guerriers vikings

Les Jomsvikings : l’élite des guerriers vikings

Les Jomsvikings sont décrits par de nombreuses sagas comme les guerriers vikings les plus puissants. C’est une confrérie de mercenaires indépendants de tout royaume viking. Leur siège se situe à Jomsborg : une forteresse dont on ne connaît pas la localisation exacte à ce jour.

Les Jomsvikings sont exclusivement voués à l’adoration du dieu Odin et du dieu Thor. Ces derniers seraient selon les légendes à l’origine de leur force inégalée, décrite comme incomparable et inhumaine. Un pouvoir tel que beaucoup étaient sceptiques, et estimaient que les Jomsvikings n’étaient rien d’autre qu’une légende. 

Pourtant, de nombreuses sagas historiques relatent leur existence :

  • La Saga des Jomsvikings : elle relate la création des Jomsvikings par Palnatóki,un héros viking à la puissance légendaire.
  • La saga du roi Olaf 1er : c’est un ancien roi de Norvège. Il aurait rencontré les Jomsvikings lors de ses nombreuses aventures et aurait eu recours à leurs services.
  • Le Flateyjarbók : c’est un recueil d’histoire et de sagas royales écrit en l’an 1300, le plus riche des manuscrits islandais. Il contient de nombreuses sagas qui retracent l’histoire des Jomsvikings.

Malgré le fait que les Jomsvikings ne soient qu’une bande de mercenaires, ils avaient un code d’honneur leur dictant une ligne de conduite stricte. C’est ce code qui rendait ces guerriers vikings si redoutables au combat :

  • Seuls les hommes vikings ayant plus de 18 ans pouvaient l’intégrer. La seule exception à cette règle était le petit-fils de Palnatóki : « VagnÅkesson». À l’âge de 12 ans, il surpassait déjà de nombreux guerriers ;
  • Les Jomsvikings ne doivent montrer aucune peur et ne doivent reculer devant aucun ennemi ;
  • Ils sont obligés de s’entraider et de se protéger mutuellement au combat ;
  • Un membre des Jomsviking ne peut déserter la fratrie sous aucune circonstance.

Les Jomsvikings ont mené de multiples batailles sous diverses bannières, mais la plus glorieuse de leurs victoires demeure la guerre contre le roi Harald 1er du Danemark. Un roi dictateur qui a été vaincu par le chef des Jomsvikings, Styrbjörn le Fort, qui amena la paix en Scandinavie.

Les Berserkers : l’incarnation d’une puissance divine

Berserker Viking, Les guerrier fauves

Dans la mythologie nordique, il existe une classe de guerriers vikings particulière qui arrive à invoquer une partie de la force destructrice du dieu Odin. Ces guerriers-fauves entrent dans un état transe de fureur sacrée. Leurs forces peuvent y être décuplées au point de dévaster une armée à mains nues. Ces guerriers se nomment les Berserkers.

« Berserker » veut dire en vieux norrois « celui qui porte un manteau d’ours » ou encore « celui qui se bat torse nu ». Ainsi, les berserkers sont des guerriers vikings qui font plus de 2 mètres de haut, et qui ne portent rien de plus qu’une peau d’ours au combat.

Le berserker désigne celui qui possède l’esprit animal de l’ours. Il existe deux autres classes de ces guerriers vikings : les « ulfhednars », dont l’esprit est le loup, et les « svinfylkingars », des guerriers sangliers.

Les Berserkerssont des guerriers d’Odin. Ils invoquent son pouvoir pour atteindre ce fameux état second qui laisse leur esprit animal prendre le contrôle. Dans cet état ils deviennent quasiment invincibles :

  • Une fureur animale les anime : ils poussent des cris bestiaux et veulent tout déchiqueter sur leur passage ;
  • Les armes ne les blessent plus : la peau animale qu’ils portent, associée à leur état de transe, leurs offrent une résistance aux armes ordinaires ;
  • Ils détruisent tout sur leur passage : dans cet état ils ne font plus la différence entre leurs alliés et leurs ennemis ;
  • Ils ont une force surhumaine.

Cette folie meurtrière est appelée berserkergangr : la fureur d’Odin. Certaines études récentes suggèrent que les Berserkersingéraient une préparation spéciale pour libérer leur rage. Elle serait concoctée à base de plantes aux effets psychotropes d’une grande rareté.

De nombreuses sagas et sources historiques citent les berserkers, notamment : « la bataille de Hafrsfjord »dans Hornklofi,ou encore « l’Histoire de Saint Olaf »dans la Heimskringla.

Des femmes guerrières : la guerrière de Birka

Des femmes guerrières : la guerrière de Birka

Dans la culture viking, le plus grand honneur qui existepour un guerrier est de mourir au combat. Celui-ci pourra alors avoir l’honneur d’être accueilli par Odin au sein du Valhalla, le paradis des Vikings.

C’est pour cette raison que la civilisation scandinave a pour coutume d’enterrer les guerriers vikingsavec leurs armes, leurs bijoux et tous leurs trophées : pour qu’ils les emmènent avec eux à la demeure d’Odin.

Le tombeau de Birka, découvert en 1878 est une chambre funéraire du Xe siècle où repose un grand guerrier viking. Du moins, c’est ce qu’on croyait jusqu’en 2017. Un test génétique a déterminé que l’ADN des os de cette tombe appartient à une femme.

La tombe de Birka était donc dédiée à une femme viking. Une femme qui a été enterrée avec une parure de chef de guerre viking, une distinction qui n’est remise qu’aux guerriers vikings de grade très élevé. Cette découverte a bouleversé la perception qu’ont les historiens de la civilisation viking et du rôle que jouent les femmesdans leurs guerres.

De nombreuses sagas littéraires attestent que des femmes vikings ont été de très grandes guerrières. La preuve figure dans la Saga de Laxdæla, ou tout particulièrement la Saga de Hervor et du roi Heidrekr. Cette trouvaille ne fait que confirmer ces mythes.

Les femmes vikings ont toujours joué un rôle central dans la culture viking, ainsi que dans les guerres, en incarnant la « Völva » : une femme magicienne au pouvoir divinatoire.Ce don attribué par la déesse Freya leur permettait de prédire les stratégies de leurs ennemis.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.