Runes

mai 13, 2020

Runes Vikings Origines et Significations

Runes Vikings Origines et Significations

Les Vikings sont un peuple jugé comme barbare. Guerriers, pillards, ils ont semé la terreur dans toute l’Europe. C’est ce qui ressort des écrits des autres civilisations de leur époque. On les appelait notamment païens en raison de la violence de leurs raids et de leurs actes de piraterie.

Pourtant, c’est une civilisation avec une histoire riche et intéressante, créant toute sorte d’objets. Et comme les autres peuples, pour faire part de cette culture, ils possédaient un alphabet. Dans cet article, on vous dit tout sur les runes vikings.

L’origine des Runes

L’origine des Runes

Les Runes Vikings sont l’alphabet et le système d’écriture inventé et utilisé  par les nordiques. L’origine des runes remonte aux raids réalisés par les nordiques dans l’Europe, et plus particulièrement dans le Sud de l’Italie. Des érudits se demandent alors si les runes proviennent d’un alphabet italique ancien ou d’une écriture étrusque.

L’alphabet runique naissant se nomme alors Futhark en raison de l’apparition des 6 premières runes : Fehu, Uruz, Thurisaz, Ansuz, Raidho, Kaunan. L’invention du premier alphabet, le vieux Futhark a commencé au premier siècle de notre ère, s’achevant avant l’an 400. Les premières réelles inscriptions runiques se trouvent sur le peigne de Vimose, au Danemark.

Runes peigne de Vimose
L'inscription harja (peut-être un nom propre) sur le peigne de Vimose (Fionie, deuxième moitié du IIe siècle) est l'un des plus ancien textes runiques connus.
Nationalmuseet, Copenhague.

Une signification particulière

Tout d’abord, il n’existe pas de racine indo-européenne pour le mot rune. Cela signifie qu’il était utilisé uniquement par les peuples nordiques.

Étymologiquement, le mot *rūno- signifie secret, mystère ou encore incantation dans la plupart des langues celtiques connues. En vieux norrois, la langue Viking, ou le vieux saxon des anglo-saxons, rún signifie savoir secret, murmure ou plus simplement secret.

Odin et le savoir des runes

Dieu de la victoire mais aussi de la sagesse, Odin aurait acquis le savoir des runes lors d’un sacrifice physique. Blessé par sa propre lance Gungnir, Odin va alors se pendre à l’arbre de vie, Yggdrasil, pendant 9 nuits. Ce frêne contient des branches et des racines renfermant les Neuf Mondes. En dessous de cet arbre se situe le puit d’Urd, qui aurait été l’habitat d’origine des runes.

L’invention de celles-ci serait donc divine selon l’Edda poétique. Odin aurait donc donné les runes aux Vikings.

Ils les gravaient alors sur des petites pierres, que l’on appelle finalement les pierres runiques. La première utilisation était de départager la tribu, en désaccord sur un certain sujet. Comme ils n’étaient pas d’accord sur l’action commune à mener, ils piochaient alors une pierre et obtenaient alors une réponse divine à leur problème. Cela leur permettait ainsi de découvrir les solutions et de finalement tomber d’accord.

La légende dit qu’un druide Viking découvrit ensuite le secret et la puissance des runes. Il utilisa ainsi les pierres runiques pour faire de la magie et ainsi prédire l’avenir. C’est de cette façon que le druide du village réalisa de la voyance pour les habitants et les éclaira sur leur futur. La force des esprits permettait aussi de soigner les malades.

Il existait en tout 24 pierres runiques, chacune correspondant à une rune.

Le Vieux Futhark

peigne de Vimose
La pierre de Kylver (Gotland, vers 400)

Sur les pierres que les vikings utilisaient pour effectuer le tirage, les symboles correspondent finalement à ce qu’on appelle le vieux Futhark.

Cet alphabet initial est divisé en 3 groupes de 8 runes chacun, qu’on appelle les ættir (c’est-à-dire familles). La première rune de chaque æt donne ainsi son nom au groupe. Le premier groupe auquel on va s’intéresser est l’æt de Freyr.

 

Æt de Freyr

Rune Fehu

Celui qui donne son nom à l’æt se nomme Fehu. Il correspond au graphème f, que l’on connait d'avantage. Une certaine partie des vikings était des agriculteurs, on associe également ce symbole à la prospérité et l’abondance.

Rune Uruz

Uruz, représentant le graphème tu, signifie Auroch. Elle fait référence à la force brute, le courage et la vigueur, orientés vers une cause juste. Uruz était aussi le symbole parfait de la nature sauvage.

Rune Thurisaz

Thurisaz se prononçait « Thor is as ». Cette lettre était liée au chaos et à la destruction par les forces naturelles. D’un côté positif, elle correspondait à Thor qui défendait Asgar. Du côté négatif, on l’associait à Loki, le filou nordique.

Rune Ansuz

Le symbole Ansuz incarnait les qualités du plus puissant dieu, Odin. Il représentait le pouvoir du contrôle mental, de l’enthousiasme et l’inspiration des langues.

Rune Raidho

La lettre runique Raidho représentait le voyage et le mouvement. Elle aidait à  reconnaître l’endroit où l’on souhaitait aller. C’était ainsi une boussole parfaite pour un meilleur endroit dans la vie.

Rune Kauna

Kenaz est une rune qui signifie flambeau. Elle servait ainsi à éclairer sur les questions de la vie. On l’interprétait également dans le sens d’ébullition ou d’éruption.

Rune Gebo

Gebo correspond à l’actuel g était utilisée pour les cadeaux et échanges équitables. On comprend le mot cadeau dans le sens de sacrifice et de générosité.

Rune Wanjo

Wunjo  qu’on prononce « won-jo »  était étroitement liée à la joie et au plaisir. La chance, l’espoir et l’harmonie étaient aussi des significations de cette rune.

 

Æt de Hagall

Rune Hagalaz

En futhark, le symbole Hagalaz dans cette très ancienne langue est très similaire au H. Sa signification tourne autour de la destruction et du salut au sens de crise. Sa destruction est toujours suivie de la renaissance.

Rune Naudiz

Rune du désir et de l’innovation, Nauthiz indiquait également la nécessité. Comme celle du réapprentissage ou de planification des actions futures afin d’avoir ce que l’on attend.

Rune Í​saz

Le symbole Í​saz représente la glace et l’immobilité. Lettre la plus simple de l’alphabet runique, elle joue un rôle important car la glace a joué un rôle dans la création du cosmos selon la mythologie nordique.

Rune Jera

Jera signifiait la bonne récolte, ayant deux faux pour représentation. Au sens moderne, cette rune était considérée comme la récompense des épreuves.

Rune Eihwaz

La rune Eihwaz, correspondant à æ représentait la force et la fiabilité pour affronter les phases de changements de la vie. Cela pouvait avoir lieu durant la jeunesse ou l’âge adulte.

Rune Pertra (Perð)

Cette lettre était la plus controversées des runes vikings Pertra (Perð). Sa signification tournait autour du mot pierre et des possibilités de l’avenir ainsi que du mot destin.

Rune Algiz

La rune Algiz se retrouve dans d’autres symboles vikings tels que l’Aegishjalmur. Elle représente la protection contre les puissances du mal ainsi que les ennemis durant les batailles. Algiz était aussi source de force spirituelle.

Rune Sowilo

Sowilo est la 16ème lettre de l’alphabetfuthark. Elle représente le soleil ainsi que la source d’énergie et d’inspiration.

 

Æt de Týr

Rune Tiwaz

La rune Tiwaz est étroitement liée au dieu Tyr au sein de la mythologie nordique. Ce symbole, correspondant au graphème t, indique l’honneur et l’autorité, des qualités de la divinité.

Rune Berkanan

Lorsque le symbole Berkanan  apparaissait, cela indiquait un nouveau départ dans la vie. Cette signification ne se limite pas à la naissance. Elle indique une grande source de créativité au sein de son esprit.

Rune Ehwaz

Le nom Ehwaz ressemble à un autre. Mais ce symbole signifie ici le transport, réalisés à l’aide de deux chevaux. On le comparait aussi à la collaboration entre plusieurs individus.

Rune Mannaz

 

Dans le même thème, la rune Mannaz représentait l’humanité, l’homme et les relations sociales. Cela prenait en compte la famille, les amis ou bien les collègues.

Rune Laguz

Les vikings représentaient l’eau par cette lettre. Laguz s’apparente finalement à un l de notre alphabet. La rune pouvait aussi représenter quelque chose d’incertain dont on pouvait souffrir.

Rune Ingwaz

Prononcée « Ing-Huz », Ingwaz représentait la terre ainsi que la connexion que les vikings pouvaient avoir avec elle. Ils devaient prêter attention à l’environnement.

Rune Othala

Le symbole Othala se représentait finalement par ce qu’on appelle un o aujourd’hui. Il signifiait le domaine ou la possession ancestrale, de sa maison par exemple.

Rune Dagaz

La dernière rune viking Dagaz représentait le jour et la journée, dans le sens de réveil ou aube d’une personne.

Le Nouveau Futhark

Nouveau Futhark
Érigée par un père à la mémoire de son fils, la pierre de Rök (Östergötland, vers 800)

Comme tout alphabet dans le monde, celui-ci évolue. Il subit des modifications, des transformations qui le redéfinissent continuellement.

A partir du 8ème siècle, le vieux Futhark se réduit et les runes ne comportent plus que 16 caractères. C’est lui qui est notamment utilisé pour transcrire le vieux norrois au cours de l’Âge viking. On retrouve ainsi des symboles ayant plus ou moins la même signification.

 

Æt de Freyr

Rune Fehu

Si le symbole ne change pas, on l’appelle alors fe ou fé. On l’associe ainsi à la croissance, le dynamisme ou encore la prospérité.

Rune Uruz

Se traduisant en u, y ou o, úr représente alors le fer ou bien la pluie.

Étroitement lié à Thor, cette rune représente l’alliance du feu et de la glace. Elle est encore utilisée dans l’alphabet islandais aujourd’hui.

Nommé áss ou óss, ce symbole représente toujours la divinité dans le nouveau futhark.

Les voyages en drakkar à travers l’Europe n’ont pas modifié cette lettre, qu’on appelle alors reið ou reiðr.

En nouveau futhark, kaunan a été raccourci en kaun et son design a changé.

  • ᚷ et ᚹ

Ces lettres n’existaient pas dans l’alphabet du nouveau futhark.

 

Æt de Hagall

 

En nouveau futhark, la lettre qui signifie salut est appelée hagall. Mais elle ne ressemble cependant pas au graphème H.

nauðr​ servait aussi à retranscrire le son de la lettre N, et décrire la servitude et l’esclavage.

Le nom perd son z final pour devenir ísaouíss, tout en gardant la signification de glace.

En nouveau futhark, jera se transforme en ár​. Ce symbole signifie toujours culture et production, voire abondance.

  • ᛇ et ᛈ

Ces deux lettres n’existent pas dans l’alphabet du nouveau futhark.

Yr remplace dans cet alphabet le symbole d’algiz. Elle signifie alors if et est utilisée lorsque le son R est la dernière rune du mot.

Cette lettre se nomme sól. Elle représente donc le soleil mais aussi la chaleur.

 

Æt de Týr

 

Cette rune signifie, en plus de Týr, le mot guerrier. Elle emprunte ainsi le nom direct du dieu.

La lettre s’appelle bjarkan signifie également bouleau, voire branches de bouleau.

La différence entre ehwaz et eihwaz a progressivement été perdue. Elle n’est pas présente en nouveau futhark.

L’homme ne se représente plus par mannaz mais par maðr.

Entourés par de grandes entourées d’eau, lögr oulaukr représentaient la mer. On la prononce comme un l.

  • ᛜ, ᛟ et ᛞ

Ces runes ne sont pas présentes au sein du futhark nouveau.

 

Des variantes géographiques

 

Mais elle varie également selon les nombreux peuples germaniques qui ont existé. Qu’ils soient en Norvège ou en Suède, les vikings n’avaient pas tout à fait les mêmes runes, certaines n’existant même pas.

 

Æt de Freyr

 

  • ᚠ, ᚢ,ᚦ,ᚱ et ᚴ

La version danoise ne change pas alors que les versions suédoises et norvégiennes ont des brindilles plus courtes.

Dans la variante danoise, le symbole ne change pas, alors que norvégiens et suédois utilisaient plutôt celui-ci :ᚭ.

  • ᚷ et ᚹ

Aucune variation n’a été trouvée à ce jour pour ces deux symboles.

 

Æt de Hagall

 

Les danois ne l’ont pas changé. La variante norvégienne et suédoise est celle-ci : ᚽ.

Les norvégiens et les suédois ont raccourci la brindille (ᚿ) alors que les danois ne l’ont pas changé.

La version danoise ne change pas alors que les versions suédoises et norvégiennes ont des brindilles plus courtes.

En Norvège et en Suède, le symbole perd sa barre droite. Les brindilles restent normales au Danemark.

  • ᛇ et ᛈ

Aucune variation n’a été trouvée à ce jour pour ces deux symboles.

La version basique était utilisée par les danois. ᛧ était alors utilisée par norvégiens et suédois.

Forme normale chez les danois alors qu’il est raccourci (ᛌ) pour les suédois et norvégiens.

 

Æt de Týr

 

Pas de changement au Sud des pays nordiques. La rune en Norvège et Suède est celle-ci : ᛐ.

La variante danoise possède les mêmes brindilles quand la lettre norvégienne et suédoise est plus courte : ᛓ.

  • ᛖ, ᛜ et ᛟ

Runes n’ayant pas de variations géographiques.

Les danois utilisaient ce symbole pour l’homme alors que les vikings norvégiens et suédois utilisaient ᛙ.

Les brindilles étaient plus courtes sur les versions norvégienne et suédoise. La danoise ne changeait pas.

Dagaz se nomme différemment selon le territoire : daeg en anglo-saxon par exemple.

La disparition des Vikings

Les pillages et guerres menés par les scandinaves se sont arrêtés lors de la fin de l’Âge Viking. En parallèle, le nouveau futhark ainsi que ses variantes sont tombés à l’abandon. C’est la conséquence de la christianisation de ce territoire.

À partir du 12ème siècle, des manuscrits runiques sont alors écrits dans deux types de runes, en marge de l’alphabet latin. Elles reviennent notamment au système de correspondance par phonème du vieux Futhark.

Les runes médiévales sont utilisées de 1 100 à 1 500 alors que les runes dalécarliennes le sont de 1 500 à 1 910. 

Un lien astrologique

Rune et astrologie

Les 24 lettres de l’alphabet runique en voient 12 correspondre aux 12 signes du zodiaque. Par exemple, le poisson correspond à la rune Gebo, le taureau est lié à la rune Uruz ou le scorpion correspond au Eihwaz.

De plus, il en existe certaines qui sont associées aux planètes du système solaire. C’est le cas de Thurisaz, lié à Mars ou la rune Perthro qui va avec la planète Saturne.

Une utilisation artistique

Finalement, les runes vikings ne sont pas qu’utilisées seulement en tant qu’alphabet ou de magie. Les différents signes et symboles de cette culture ont eu une portée artistique. De nombreux objets présentent une ou plusieurs runes.

C’est notamment le cas de la cloche de l’église de Saleby à Västergötland en Suède qui date de 1 228 par exemple. Mais elle n’est pas la seule. Les cercles runiques entourent d’ailleurs des symboles très connus tel que l’Aegishjalmur. Signifiant « heaume de terreur », c’est un symbole qui associe les notions de magie et de protections. Il a été retrouvé dans un grimoire de magie runique, le Galdrabók.

Enfin, les runes vikings sont d’ailleurs présentes sous forme de cercles runiques. Ils entourent notamment le Valknut ou le Vegesir. Sur Viking Héritage, on te propose différents vêtements et accessoires qui présentent cette symbolique. N’hésite pas à visiter notre site pour les découvrir.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.