Freya

mai 15, 2020

Déesse Freya | L’histoire cachée de la déesse Valkyrie

Déesse Freya | L’histoire cachée de la déesse Valkyrie

Les divinités du panthéon nordiqueont influencé la civilisation viking et scandinave. Que ce soit par leurs qualités, par leur puissance ou par leurs vertus admirables, leur influence est telle qu’elle continue à nous inspirer même de nos jours.

Bien que Thor et Odin soient considérés comme les deux dieux vikings les plus influents, il existe une troisième divinité qui a façonné en grande partie le folklore nordique. Il s’agit de la fabuleuse déesse Freya.

Déesse de l’amour, de la beauté et de la guerre : Freya a suscité l’admiration des vikings, et plus d’un conte de la mythologie nordique et scandinave lui sont dédiés. Aimée et adulée tant par les hommes que par les dieux, elle était désirée par toutes les créatures des neuf mondes.

Quelle est l’origine et la source de l’adoration de cette déesse nordique ? Lesquelles de ses fascinantes histoires et légendes ont marqué la civilisation viking ? Tant de questions auxquelles vous allez trouver réponse dans cet article sur la spectaculaire déesse Freya.

La déesse nordique la plus populaire

 

La déesse Freya est de loin la divinité qui a le plus marqué la civilisation scandinave. Elle est à la fois déesse de la fertilité, de l’amour, de la passion et de la pureté. Freya en soi incarne le désir. Ses qualités, associées à sa beauté et son élégance exceptionnelles, font d’elle la femme à qui nul ne peut résister. Celle que toutes les créatures des 9 royaumes désirent et courtisent.

Sa douceur manifeste ne doit pas vous tromper : Freya était une guerrière féroce,la plus puissante des valkyries ou déesses de la guerre. Selon les légendes, la moitié des troupes ennemies des Ases a péri par sa main.

La déesse Freya représente dans la civilisation scandinave et viking une dame respectable emplie de fierté. Une image qu’elle a farouchement protégée, car elle a longtemps été la convoitise de nombreux seigneurs et dieux. Ainsi, elle incarne le parfait équilibre entre féminité, puissance et grâce.

La déesse de la fertilité et de la bénédiction

L’origine de la déesse Freya remonte bien avant l’âge des vikings, à une époque qu’on appelle la grande migrationou « Völkerwanderung ».Les peuples germaniques, à la recherche de meilleures terres, migrent plus au nord, vers ce qui sera plus tard la terre des vikings.

Cette période, qui s’étend de 400 à 800 apr. J.-C., est marquée par de nombreuses batailles avec les autres peuples d’Europe. À cette époque, les norrois étaient organisés en tribus et en groupes avec un chef de villageà leur tête. Son épouse lui apportait son aide dans cette tâche :

  • La femme du chef du villageavait la puissance magique et la bénédiction de Freya. Ce pouvoir accordé par la déesse elle-même était nommé « Seidr ». C’est un art divinatoire mystiquequi permet aux femmes qui le maîtrisent de voir l’avenir et d’en changer les événements.
  • Le chef de la tribu se référait à sa femme avant chaque bataille pour prédire l’efficacité d’une tactique ou d’un plan. L’armée pouvait avancer en évitant les ruses des troupes ennemies durant les guerres, et écraser celles-ci à coup sûr !

Ces femmes portaient le nom de « Veleda », qui deviendra à l’âge viking « Völva ». Cela désigne d’éminentes femmes magiciennes qui pratiquent le « Seidr ».

C’est la naissance de la légende de Freya. La déesse de la prospérité et de la fertilité. Celle qui a permis à la civilisation viking de voir le jour.

La déesse aux origines Vanir

Dans la mythologie viking, le panthéon des divinités était divisé en 3 grandes familles :

  • Les Ases ou Æsir : c’est la lignée de dieux qui règne sur Asgard, à leur tête Odin père de tous les dieuxet créateur des neuf mondes ;
  • Les Vanes ou Vanir : issus du royaume de Vanaheim, non loin d’Asgard. Ce sont les dieux de la fertilité, de la sagesse et de l’art divinatoire. Le chef des Vanes est Njörd, un dieu qui contrôle la mer, les courants et les vents. C’est le père de Freya et de son frère jumeau Freyr ;
  • Les Dises ou Disir : ce sont des divinités très mystérieuses. Selon les légendes, les Dises sont exclusivement des femmes, et sont liées à la décadence et à la mort.

Selon l’Edda poétique : le dieu Odin a jeté sa lance vers le royaume des Vanes pour tuer « Gullveig »,une sorcière malfaisante. Cet acte de guerre manifesté par le représentant des Ases est à l’origine de la toute première bataille entre dieux, une guerre interminable.

Pour y mettre fin, Vanir et Æsir passent une trêve, et la scellent en faisant un échange d’otages :

  • Les Vanes offrent Njörd, Freyr et Freya. Freyr et sa sœur deviennent ainsi des dieux Ases et leur apportent prospérité et fertilité ;
  • Les Ases offrent à leur tour les dieux Hœnir (dieu indécis) et Memir (dieu de la sagesse). Les Vanes tranchent la tête de Memir pour empêcher les Ases de profiter de sa sagesse,et l’envoient à Asgard. Odin la ressuscite et la place à l’une des sources de l’Yggdrasil, l’arbre de la vie.

C’est ainsi que la déesse Freya, d’origine Vanir, devient une Ases à part entière. Elle apporte amour et prospérité en mettant fin à la guerre. Elle se révèlera par ailleurs être un atout de taille et d’une aide inestimable à Odin.

La signification du nom « Freya »

La signification du nom « Freya »

Pour arriver à ses fins, la déesse Freya utilise ses plus grands dons : sa beauté, sa douceur et la force de l’amour. Là où le dieu Odin utilise la ruse et le dieu Thor la force, Freya utilise la force de persuasion. Rien ni personne ne pouvait résister à son charme. Elle est devenue la déesse la plus respectée et la plus aimée, et son nom est utilisé comme titre honorifique :

  • Chez les Vikings, Freya signifie « la dame ». C’est un titre que porte toute femme viking d’un âge assez mûr avec un rang social élevé, toute femme aux traits de déesse ;
  • Son nom est également à l’origine du terme « Frau »en allemand. Un titre de distinction que portent les femmes mariées.

La déesse Freya avait de nombreux croyants et fidèles dans la civilisation scandinave et viking, mais aussi dans toute l’Europe. Sa légende et sa réputation étaient si grandes, qu’un jour de semainea été consacré à son adoration : le vendredi.

Vendredi est un jour nommé en l’honneur de Freya. Son appellation en anglais Friday,ou encore en allemand Freitag ainsi que son équivalent dans diverses autres langues d’Europe, proviendrait également du nom de la déesse.

Freya a de nombreuses autres épithètes. On la connaissait aussi sous les noms de :

  • Gefn ou « celle qui donne » : en relation avec sa très grande générosité, mais aussi avec la prospérité et la fertilité qui lui sont associées ;
  • Hörnqui signifie en vieux norrois « Lin » : une fleur qu’on trouve dans les pays les plus froids du monde. C’est une fleur aux vertus extraordinaires, dont les fibres permettent de créer du textile et dont l’huile et les graines constituent une riche source d’alimentation ;
  • Valfreyja ou « mère des morts » :comme Odin, Freya accueille dans sa demeure les guerriers morts au combat.

L’histoire de la déesse de la guerre et de l’amour

Freya L’histoire de la déesse de la guerre et de l’amour

La déesse Freya était surtout connue pour être la déesse de l’amour et de la fertilité. Une déesse qu’on invoque pour bénir les mariages, les naissances ou encore pour avoir de bonnes récoltes lors des rudes saisons.

Seulement, sa personnalité va bien au-delà de cela. Cette divinité s’avère être bien plus complexe qu’on ne le croit. Elle recèle de nombreuses autres facettes qui sont à l’origine de l’adoration qu’on lui portedepuis des siècles.

La déesse de la magie

La déesse Freya serait à l’origine d’une magie divine : le « Seidr ». Un art divinatoire issu de la religion nordique qui permet de prédire les événements du futur, et de les changer en la faveur de celui qui l’exécute. C’est Freya elle-même qui a transmis ce pouvoir chamanique aux dieux Ases et aux hommes.

La déesse Freya est donc souvent comparée à l’archétype de la « Völva » : le nom qu’on donne aux femmes qui maîtrisent ce pouvoir. Ce sont des sorcières et des guérisseuses qui ont joué un rôle capital dans la civilisation nordique. En effet, cette magie ne pouvait être maîtrisée que par des femmes, à l’exception faite du dieu Odin.

Odin étant connu pour sa soif du pouvoir, le « Seidr » en était un qu’il voulait absolument maîtriser. Freya accepte de le lui enseigner et Odin arrive à le contrôler, mais partiellement, de manière imparfaite. Néanmoins, cela était suffisant pour lui permettre d’avoir accès au pouvoir de prémonition et de voyage astralqu’il aspirait.

La déesse de la guerre

La déesse Freya est avant tout une guerrière, la première et la plus puissante des valkyries, et sans l’ombre d’un doute la déesse la plus robuste et la plus courageuse. Après s’être installée à Asgard, elle a élu domicile dans un palais nommé « Sessrúmnir » qui se trouve dans la propriété de « Fólkvangr ».

Ce palais accueille les vaillants guerriers morts au combat : plus de la moitié de tous les guerriers qui ont perdu leur vie en tant que héros étaient destinés à y finir leurs jours. Le dieu Odin a donné à Freya l’honneur de choisir en premier les guerriers qu’elle voulait accueillir dans sa demeure. L’autre moitié va au Valhalla pour festoyer avec Odin en attendant le Ragnarök.

Selon les légendes, il y a deux théories sur le rôle que jouent les guerriers que Freya choisit :

  • Ces guerriers ont donné leur vie pour défendre leurs bien-aimés. Freya les accueille au sein de son palais puisqu’ils ont fait le sacrifice ultime dans le but de protéger leurs familles et leurs villages ;
  • Ces guerriers servent à protéger Asgard et le royaume des dieux, et c’est pour cette raison que Freya ne choisit que les plus valeureux guerriers pour demeurer à « Sessrúmnir ».

Freya est dotée de la capacité d’influencer le déroulement d’une bataille en favorisant un des deux camps. Elle peut ainsi soutenir l’armée de son choix et la rendre invincible grâce à son collier « Brísingar » : un collier viking tout puissant.

Freya, la déesse de l’amour

Malgré toutes ses aptitudes de guerrière et de magicienne, Freya reste avant tout le symbole de l’amour, de la bonté et de la générosité. C’est une déesse qui est aimée et courtisée par tous, y compris les géants ou Jötunnennemis mortels des dieux Ases.

La déesse Freya est une valkyrie, une déesse guerrière, mais ne porte que très rarement des armes sur elle. Elle aime toujours paraître élégante et distinguée en portant ses plus beaux ornements vikings :

  • Le collier Brisingar  ouBrisingamen : un torque fait de perles d’ambre et d’or, dont le nom signifie en vieux norrois « torque à la lumière divine ». C’est un artefact très puissant forgé en cadeau par des nains. Quand Freya le porte à son coup, son charme devient ensorcelant et nul être ne peut lui résister.
  • Le manteau de plumes Valshamr: il est conçu de plumes de faucon. Il procure à la déesse Freya la capacité de se transformer en oiseau et de voyager entre les 9 mondes à une très grande vitesse. Freya, étant une déesse généreuse, n’hésite pas à prêter son manteau à quiconque en a besoin.

Freya est une déesse bienfaisante et altruiste, qui célèbre et partage l’amour, pas seulement au sein des dieux, mais aussi chez les hommes. Elle a accompagné les peuples nordiques au fil des âges et a veillé sur eux avec bonté.

C’est pour cela que le peuple scandinave considère la déesse Freya comme source de toute bénédiction. Ils sont reconnaissants pour la fertilité qu’elle apporte, et lui rendent hommage chaque année.

À chaque solstice d’été, le peuple nordique avait pour tradition d’allumer de nombreux feux le long de leurs plages en l’honneur de Freya. Chaque feu symbolise une perle de son collier Brisingar.Tous ces feux réunis ensemble forment son torque brillant.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.