Thor

mars 13, 2021 17 Minutes de lecture

L’histoire du dieu Thor | Mythologie Nordique

Thor : les incroyables origines de cette légende viking

Dieu antique et héros moderne, Thor est une figure emblématique de la mythologie nordique. Il règne sur le ciel et déchaîne le tonnerre à son gré, ne faisant plus qu’un avec les éléments.

Considéré comme le plus puissant des dieux vikings, il combat les forces du mal grâce à son emblématique marteau Mjöllnir. Guerrier hors pair et fidèle compagnon, ses histoires mythiques s’inspirent des valeurs du peuple nordique et regorgent de morales.

Aussi populaire qu’il soit, il y a beaucoup de facettes que le commun des admirateurs ne connaît pas sur ce vénérable guerrier. Découvrons ensemble la légende de Thor, dieu viking du Tonnerre, la divinité nordique la plus populaire !

La légende du dieu Thor : le puissant dieu de la foudre !


Thor est le plus populaire des divinités vikings. Parmi le panthéon des divinités nordiques, nul n’était l’égal de Thor, pas même son père, le dieu Odin. En effet, on parle du dieu viking suprême, symbole de la force et la bravoure du guerrier scandinave. Il s’agit du véritable dieu de la guerre que tous les êtres respectent et craignent.

À côté de sa puissance incommensurable, Thor est en réalité le dieu du peuple. En plus d’être le dieu de la fertilité, il est adoré de tous les peuples nordiques. Il comprenait les hommes ainsi que leurs peurs et leurs craintes, mais au-delà de cela, Thor croyait en la bonté et en la force humaine.

Tout ceci a propulsé Thor au rang de la première divinité nordique, et lui a permis d’avoir un culte à part entière, peut-être plus grand que celui du dieu Odin. Alors, sans plus attendre découvrons la place unique de Thor auprès du peuple scandinave !

Le dieu primordial de la civilisation viking

Bien que la figure de Thor soit généralement associée à celle d’Odin, sa place ne demeure pas moins capitale. Thor est le dieu viking plus aimé et le plus adoré de toute l’histoire de la mythologie nordique.

Que ce soit dans certains rituels, célébrations ou encore dans les bijoux vikings on retrouve l’influence de Thorpartout dans les traditions scandinaves.

Contrairement à Odin, qui était un capricieux et qui avait un comportement assez imprévisible, Thor était très proche des hommes. Bienveillant envers l’humanité, il incarne ainsi la confiance et la compréhension divine.

C’est au bord de son char volant, tiré par deux chèvres magiques, qu’il crée la foudre et le tonnerre pour avertir les Vikings des tempêtes. Grâce à son mythique marteau Mjöllnir, il dompte la foudre et en fait sa plus grande force.

Avec cette arme, Thor est doté d’une puissance sans pareille qui lui permet de combattre les forces du mal. Il protège ainsi les Vikings des géants maléfiques « jötnar » qui veulent éradiquer les dieux et les hommes.

Par conséquent, en plus de son rôle de protecteur, Thor veille également à faire respecter la loi et l’ordre au sein de la civilisation viking.

La réelle signification du nom de Thor

Proéminent guerrier et dieu viking, l’étymologie du nom de Thor prend ses origines de la langue germanique antique. Selon les linguistes, il dérive de l’inscription runique Þunraz, ou Þórr en vieux norrois, qui signifie « tonnerre ».

Le dieu Thor est donc la déité nordique du tonnerre, de la foudre et des tempêtes. Vénéré par le peuple scandinave, son nom reflète son omnipotence et son pouvoir destructeur, comparable au déchaînement des forces de la nature.

Selon le Nafnaþulurde la prose de l’Edda de Snorri, on y référait aussi sous d’autres noms, notamment :

  • Einriði, ou celui qui règne seul ;
  • Atli, ou le terrible ;
  • voire Harðvéurr, le talentueux archer.

On l’appelle aussi Harðhugaðr, l’âme brave ; ou Hlóriði, le bruyant dieu des intempéries, selon le Þrymskviða, figurant sur la même source.

Plus qu’un dieu, un véritable culte !

Bien qu’il incarne principalement le dieu de la foudre et de la guerre dans les mythes vikings, Thor avait UNE facette unique. Les légendes sur Thor le représentent comme un dieu puissant et féroce qui peut déchaîner tempêtes et catastrophes naturelles.

Seulement, son culte le dépeint d’une tout autre manière.

En effet, l’historienne Hilda Ellis Davidson affirme que le culte de Thor était surtout lié aux biens matériels des hommes, mais aussi à leur bien-être. Ainsi donc, Thor est le protecteur de la famille et de la communauté viking.

Représenté assez souvent comme un imposant guerrier à la barbe rousse, sa bienveillance envers l’humanité cache une haine farouche à l’encontre de la race des géants. C’est leur ennemi mortel et le gardien du royaume de Midgard.

Dans sa publication de 1975 sur la mythologie viking, Ellis Davidson dit que :

« À notre époque, de petites haches en pierre d’un passé lointain ont été utilisées comme symboles de fertilité et placées par l’agriculteur dans les trous pratiqués par le semoir pour recevoir la première graine du printemps. »

Ainsi, les Vikings invoquaient la bienveillance de Thor pour la réussite des récolteset la fécondité des champs.

De nos jours, on sait que l’influence de Thor s’est étendue à toute l’Europe. En effet, les historiens ont trouvé des preuves qu’une divinité du nom de « Thunor » ou « Thonar » existe dans plusieurs pays d’Europe, tout particulièrement en Angleterre.

Vous comprenez mieux comment le culte de Thor est devenu un pilier inséparable du peuple germanique, et cela, même chez les plus anciens vikings.

Les origines du dieu viking de la foudre

Avant de devenir l’aventurier aux multiples péripéties, le dieu viking Thor a été imprégné par les valeurs morales de son entourage. Ainsi, les origines de Thor expliquent en grande partie l’évolution du caractère en mythologie nordique, et la place que les historiens lui accordent.

L’arbre généalogique de Thor

Éminent personnage du panthéon des divinités nordiques, Thor est d’ascendance céleste. Bien que certains le considèrent à tort comme un demi-dieu, c’est en réalité un dieu Ases à part entière.

Thor est le fils d’Odin ; dieu nordique régnant sur le royaume d’Asgard, et de Jörd ; déesse Ases considérée comme étant la personnification de la Terre. Les origines de celle-ci remontent à la lignée des géants, un sérieux paradoxe puisqu’ils deviendront l’ennemi juré de son fils. Il a été élevé par son père pour prendre un jour la relève sur le royaume.

Thorse marie à Sif, déesse Asynesde la terre, à la chevelure dorée, avec qui il a une fille, Thrúd. D’ailleurs, il est désigné dans la Snorri Struson par le surnom Kenning, qui signifie père de Thrúd. Le dieu viking du tonnerre possède deux autres enfants : Magni, qu’il eut avec sa maîtresse Járnsaxa la géante, et Modi, d’une mère inconnue.

Le jeune Thor à Asgard

Dès son jeune âge, le dieu viking Thor est prédestiné à devenir un guerrier de renom. Futur héritier de son père, le dieu Odin, il se charge de la protection du panthéon des divinités nordiques.

Pour assurer l’équilibre des 7 mondes, il veille sur Asgard du danger des jötunn. Il se démarque vite par sa puissance inégalée, et le bruit court qu’il pourrait même surpasser les capacités de son père.

Ceci dit, le rôle du dieu Thor ne s’arrête pas là. Il est aussi reconnu comme étant le dieu de l’agriculture et de la fertilité. Associé à la pluie, son union avec la déesse Sif symbolise l’harmonie entre la terre et le ciel, garante de riches récoltes et de prospérité.

En effet, le chapitre 9 du Gylfaginning explique l’origine de Thor et la naissance de cette union unique avec la terre. On découvre ainsi pour la première fois, dans un passage de la première partie de l’Edda de Snorri, qu’Odin épouse la terre pour créer Thor. On cite :

« La terre était sa fille, et aussi sa femme ; ce fut d’elle qu’il eut le premier de ses fils, à savoir Asa-Thor, chez qui la force et la vigueur étaient innées — c’est pourquoi il triomphait de tous les êtres vivants. »

Ces éléments expliquent pourquoi Thor était vénéré par diverses classes sociales :

  • Les guerriers et le corps militaire viking, qui aspiraient à égaler sa bravoure, et qui imploraient sa protection ;
  • La classe prolétaire et des travailleurs, surtout les agriculteurs scandinaves, qui comptaient sur sa bénédiction pour survivre.

La relation du dieu Thor et du dieu Odin

Malgré leur lien de sang, la relation père-fils du dieu Odin et de Thor a été entachée par leur divergence d’opinions. Bien qu’ils s’alliaient pour le bien commun des dieux Ases, l’intérêt qu’ils portaient aux humains était différent :

  • Les rois, jarls et nobles comtes, se tournaient vers Dieu Odin, roi des dieux nordiques. Son statut et sa notoriété le rapprochaient de la classe noble de Midgard.
  • À l’opposé de son père, le dieu viking Thor venait en aide au peuple scandinave en difficulté. C’était le héros des personnes les moins fortunées. On reconnaît donc son côté humain.

Ce n’est pas pour autant qu’ils n’étaient pas complices. Leurs différences ne les empêchaient pas de s’engager dans d’innombrables aventures ensemble.

L’histoire du dieu Thor : aventures intrépides d’un glorieux guerrier

Symbole de courage, de force et de fierté, Thor se livre à de multiples aventures. C’est un dieu viking héroïque qui combat sans cesse les forces obscures.

Seulement, comme toutes les divinités nordiques, il avait des attributs qui lui permettent de mener à bien toutes ses aventures. Mais par-dessus tout, Thor adorait mener des combats et des batailles où il déchaînait toute sa force.

L’histoire du marteau de Thor « Mjöllnir »

L’histoire du dieu Thor | Mythologie Nordique

 

La force incommensurable du dieu Thor se voyait gagner en perspicacité grâce à son marteau à manche courte, Mjöllnir. Inséparable de son possesseur, il revenait à sa main chaque fois qu’il le lançait. La légende raconte que c’est avec ce marteau qu’il réussit à créer la foudre.

La création du marteau du dieu du tonnerre a été évoquée dans les poèmes de l’Edda poétique de Snorri Sturluson plus précisément dans le poème eddi que Skaldskaparmal. Le dieu Loki connu pour son intelligence mais aussi son esprit rusé coupa la magnifique chevelure or de la femme de Thor, Sif. Lorsque le dieu prit connaissance de la bêtise de Loki, il entra dans une grande rage et une colèrenoire et il menaça de tuer Loki. Ce dernier le supplie d’épargner sa vie, en échange il ira au royaume des elfes noirs pour leur demander de confectionner une nouvelle chevelure pour la déesse Sif. Thor accepta le marché.

Loki alla voir les nains Brokkr et Sindri afin qu’ils confectionnent une nouvelle chevelure pour Sif, ce qu’ils firent. Ils fabriquèrent en même temps deux autres éléments :la lance la plus mortelle jamais créée appelée Gungnir et le meilleur de tous les bateaux appelés Skidbladnir. Loki leur dit ensuite qu’ils sont incapables de recréer d’autres merveilles supérieures à celles-ci (la lance, le bateau et la chevelure) et les met au défi en pariant sur sa tête. Sindri et Brokkr acceptent de relever le défi et se sont mis au travail. Loki s’est transformé en mouche afin de perturber leur travail et de remporter le pari.

Une peau de cochon est disposée au niveau du foyer par Sindri qui demande à Brokkr d’actionner en continu le soufflet jusqu’à ce qu’il soit de retour. Brokkr se mit au travail et fut piqué à la main par la mouche, cela ne l’empêcha pas de continuer son travail. A son retour, Sindri sortit de la forge un cochon aux soies d’or qui fut appelé Gullinbursti (dans d’autres versions il est dit qu’il s’agit d’un sanglier). Cet animal répandait de la lumière et il était capable de courir aussi bien sur l’eau que dans l’air. Il était mille fois plus rapide que tout type de cheval.

Cette fois Sindri disposa de l’or dans la forge et demande toujours à Brokkr de se charger d’actionner le soufflet en continu jusqu’à ce qu’il revienne. Loki transformé en mouche revint pendant que Brokkr travaillait sur le soufflet et il piqua celui-ci au cours mais Brokkr continuait toujours son action. À  son retour, Sindri sortit le résultat du feu et il s’agissait d’une magnifique bague. Cette dernière fut appelée l’anneau Draupnir et elle laissait tomber huit bagues semblables toutes les neufs nuits, c’était son pouvoir magique.

Sindri posa un morceau de fer dans la forge et redonne les mêmes instructions à son frère Brokkr. Ce dernier actionne le soufflet et la mouche vint à nouveau et piqua Brokkr aux paupières. Le sang coulait dans les yeux de Brokkr et il fut obligé d’arrêter le soufflet pour nettoyer ses yeux. Lorsque Sindri revint et qu’ils sortirent le résultat de la forge, ils sortirent un marteau qui sera appelé Mjolnir. Le marteau avait la faculté de ne jamais rater sa cible et de pouvoir retourner entre les mains de son propriétaire. Cependant il y avait un défaut : le manche du marteau était très court et cela était causé par l’arrêt temporaire du soufflet.

Les deux elfes décidèrent d’aller à Asgard pour remettre ces joyaux aux dieux. L’anneau Draupnir et la lance revinrent à Odin, le marteau et la chevelure furent remis à Thor et le bateau et le cochon aux soies d’or furent à Freyr. Les dieux se mirent d’accord que le marteau de Thor est le plus beau des joyaux et qu’il leur sera d’une grande aide pour se protéger des ennemis. Loki a ainsi perdu le pari conclu avec les elfes. Brokkr se décida à lui couper le cou quand Loki qui est très rusé leur dit qu’il avait parié sur sa tête et que son cou n’en fait donc pas partie. Dépassés par une telle ruse,les elfes Brokkr et Sindri décident alors de coudre la bouche de Loki afin de le faire taire puis ils retournèrent à leurs forges

Les attributs et objets précieux du dieu Thor

Bien que le marteau Mjolnir soit le plus puissant objet du dieu du tonnerre, il avait à son compte d’autres objets fantastiques. On décrit typiquement les trois objets précieux de Thor :

  1. Il devait se munir d’une ceinture de force, Megingjord, pour avoir assez de puissance pour soulever son marteau ;
  2. Mjöllnir avait un manche trop court. Pour pouvoir le manier, Thor devait porter une une paire de gants en fer magique, Járngreipr, pour l’agripper ;
  3. Le dernier attribut de Thor est un char magique. Deux boucs, Tanngrisniret Tanngnjóstr, trient ce chariot volant et permettent à Thor de voyager de monde en monde. Selon l’Edda de Snorri, leurs noms signifient respectivement « dents qui grincent » et « dents qui brillent ».

C’est en grande partie grâce à ces attributs que le dieu Thor est parvenu à mener à bien ses aventures.

Les mythes et légendes du dieu Thor

L’histoire du dieu Thor | Mythologie Nordique

La mythologie nordique regorge de contes et d’exploits du dieu viking Thor. Tantôt amusants, tantôt moralisateurs, ils représentent une grande partie de l’héritage viking.

On cite, à titre d’exemple, la fois où un géant, Thrym, lui a dérobé son marteau Mjöllnir. On apprend dans la Thrymskvida, un passage de l’Edda Poétique, qu’en contrepartie, il exige la main de la déesse Freya.

Avec l’aide du dieu de la malice, Loki, Thor se déguise en marié, et parvient à récupérer son marteau. Bien sûr, cette histoire se termine par le massacre de tous les géants présents ce jour-là. Thor ne pouvait pas laisser son honneur se faire bafouer aussi facilement !

D’autre part, on a prouvé que Thor était le dieu viking le plus puissant, mais il était loin d’être le plus fort du cosmos nordique. Son escapade au monde des géants a quelque peu marqué son ego quand il fait la découverte d’un être meilleur que lui.

Le géant Skymir lui vole ses affaires, et Thor n’arrive même pas à défaire les nœuds par lesquels il les a attachées. En le frappant du plus fort qu’il puisse sur sa tête, pendant son sommeil, le jötunn a l’impression d’avoir été effleuré par une feuille d’arbre.

Il fait une seconde rencontre dans le monde des géants, cette fois-ci avec une jötunn nommée Utgarda. Elle le défi de soulever un chat géant, et Thor échoue. Alors, il leur retourne le défi en demandant à affronter l’un d’entre eux. À sa surprise, on lui choisit une femme âgée, contre laquelle il échoue lamentablement une seconde fois.

Même s’il ne comprend pas ce qui se passe, Thor se doute que quelque chose cloche. En effet, ce n’est que par la suite qu’on lui révélera que le chat n’était autre que le serpent du Ragnarok, Jörmungandr déguisé. La vieille, quant à elle, était la représentation du temps infini.

Malgré ce semblant de défaite, Thor a en réalité prouvé encore une fois sa supériorité. On apprend dans le chapitre 47 Gylfaginning ce que le roi des géants Útgarða-Loki dit à Thor :

« Le fait que tu soulevas le chat ne me sembla pas moins remarquable. Pour te dire la vérité, tous ceux qui virent que tu parvenais à soulever de terre l’une de ses pattes prirent peur, car ce chat n’était pas ce qu’il te paraissait être : c’était le serpent de Midgard, qui se trouve tout autour des terres et dont la taille est à peine assez grande pour que sa queue et sa tête puissent toucher la terre. Mais toi, tu le soulevas tant et tant que tu ne fus plus qu’à une courte distance du ciel. »

Les serviteurs de Thor

L’histoire du dieu Thor | Mythologie Nordique


Le dieu du tonnerre est connu avec ses deux jeunes serviteurs qui l’accompagnent toujours (Roskva et Thj
álfi). Le Gylfaginning de l’Edda de Snorri évoque la manière dont ces jeunes ont fini par devenir les serviteurs du dieu.

Celui-ci voyageait avec Loki à destination du pays des géants de glace. Ils firent une escale dans la maison d’un couple paysan qui a deux enfants : une fille du nom de Roskva et un garçon du nom de Thjálfi. Pour le repas, le dieu fait rôtir ses boucs comme à l’accoutumée et demande à la famille paysanne de ne pas casser les os et de les poser sur les peaux après avoir fini de manger.

Le petit garçon Thjálfi se sert d’un couteau pour fendre un des os et accéder à la moelle. Le matin, Thor ressuscita les deux animaux et remarqua que l’une d’elle boite.

Le dieu entra dans une grande rage et serra son marteau très fort entre ses mains. Le couple paysan prit peur et proposa de donner au dieu tout ce qu’il veut en guise de compensation. Thor se calma et leur demanda de lui donner leurs enfants en échange afin qu’ils deviennent ses serviteurs.

1000 ans plus tard, Thor au Vinland

Thor est un dieu puissant, bienveillant et très généreux. On retrouve ses mythes dans les traditions vikings, même lors de la colonisation de l’Amérique, terre qu’on appelle le Vinland.

En effet, on raconte qu’un Viking affamé dans un village du Vinland présente au dieu du tonnerre ce qui lui reste comme nourriture en offrande au dieu du tonnerre. Thor le gratifie en lui offrant toute une baleine, lui sauvant la vie et le sortant de la misère à jamais.

Le destin de Thor : la légende nordique du Ragnarok

Il va de soi que la fin d’un tel dieu soit à l’image de sa vie et de son caractère. Comme son père, Thor est voué à périr lors du Ragnarok, mais uniquement après avoir mené le plus grand combat de tous. Découvrons les circonstances tragiques de la mort héroïque de Thor !

Jörmungand, l’ennemi mortel de Thor

Jörmungand est l’un des trois enfants de Loki avec la géante de la désolation Angrboda. Comprenant sa menace, Odin se débarrasse très vite de ce serpent en le jetant dans les mers de Midgard, la terre des hommes. Seulement, il n’avait pas prédit qu’il allait survivre.

Ainsi, le serpent devient si grand qu’il fait le tour du monde pour se mordre la queue. Il encercle tout Midgard, qu’il tient sous son emprise. Jörmungand, avec son frère le loup Fenrir et sa sœur la déesse Heldeviennent les messagers du Ragnarok.

Thor méprisait de nombreuses créatures maléfiques, mais aucune autant que Jörmungandr, le serpent des mers de Midgard. Bien qu’il croise le chemin Jörmungandr à plusieurs reprises, les récits qui en font mention sont peu nombreux.

Le mythe le plus célèbre de leur rencontre s’est déroulé au cours de la quête du dieu Thor d’un chaudron magique. Le Gylfaginning et le Hymiskvida racontent que Thor voulait trouver un chaudron aux propriétés uniques pour brasser un breuvage à tous les dieux d’Asgard.

Le seul être de l’univers à posséder un tel chaudron est le géant Hymir. Après que Thor ait trouvé le géant, ils vont tous les deux pêcher en mer.

Le géant Hymir, très doué, remonte au navire plusieurs baleines, tandis que Thor piège dans son filet une créature funeste, le serpent Jörmungandr. À partir de ce point, l’histoire diverge un peu, les sources n’étant pas équivoques sur ce qui s’est passé :

  • Terrifié, Hymir coupe la ligne de pêche. Dans cette version de l’histoire, il sauve la vie à Thor et le prévient du danger de ce serpent ;
  • Par contre, selon Gylfaginning et le Hymiskvida, Thor remonte Jörmungandr sur le bateau et fait sa rencontre pour la première fois.

Dans le Gylfaginning, Hymir est maléfique. Il libère Jörmungandr et empêche Thor de le tuer. Tandis que le Hymiskvida affirme que le monstre s’était dégagé du filet pour partir au fond des océans.

Quoi qu’il en soit, Jörmungand, le funeste serpent, survit et continue de grandir. Il ne va ressurgir des mers que lorsque le Ragnarok aura retenti.

Le serpent du Ragnarök

L’histoire du dieu Thor | Mythologie Nordique

Thor et Jörmungandr sont destinés à se rencontrer de nouveau pendant Ragnarök, le « destin des dieux ». Il s’agit du cataclysme qui déclenche la fin des temps dans la mythologie scandinave.

Selon les prédictions et la prophétie de la voyante völva du Völuspá, les événements du Ragnarök vont commencer lorsque Jörmungandr va lâcher sa queue. Il déclenche un tsunami et dévore la terre ferme avec sa grande gueule.

Là, le serpent se joint à son frère Fenrir. Alors que ce terrible loup engloutit le ciel, Jörmungandr remplit l’air d’un poison mortel. C’est à cet instant que Thor et Jörmungandr vont se confronter une toute dernière fois.

Bien que Thor est destiné à tuer son pire ennemi, il ne sort pas indemne du combat. Il subit des blessures mortelles dans cet affrontement final. À l’image de sa gloire, Thor va faire neuf pas après avoir abattu Jörmungand avant de succomber au poison du serpent.

Le chapitre 56 du Gylfaginning de l’Edda de Snorri raconte l’histoire de la brave mort de Thor :

« Alors arrive le glorieux

Fils de Hlódyn,

Le fils d’Ódinn s’en va

Tuer le serpent,

Occit en courroux

La sentinelle de Midgardr ;

Tous les hommes vont

Déserter leur demeure ;

Le fils de Fjörgyn,

Épuisé, recule

De neuf pas devant la vipère

Sans craindre la honte. »

Mjöllnir, tombé à terre, est recueilli par les deux enfants du dieu Thor : Magni et Modi. Ensemble, ils survivent au Ragnarök, et instaurent les bases d’un Nouveau Monde. C’est le cercle de renouveautant décrit dans la mythologie viking.

Le dieu viking Thor dans la culture populaire

Datant de plus de 1000 ans, les aventures du dieu Thor continuent de nous influencer aux temps modernes. Histoires fantastiques intemporelles, ce sont des classiques qui ne cessent d’être revisités, au plus grand plaisir de l’audience fascinée par les croyances nordiques antiques.

Le dieu Thor dans les BD et comics Marvel

Tout le monde connaît Thor grâce à la célèbre BD de Marvel. Paru pour la première fois en 1962, on doit le personnage emblématique des comics Marvel au prodigieux Stan Lee.

Bien que l’histoire du personnage de Marvel diffère des vraies légendes du dieu Thor, Stan Lee réussit un vrai exploit. En effet, il retranscrit la complexité du personnage du dieu du tonnerre, et c’est le coup de cœur chez tous les fans.

Ce Thor est le plus populaire des divinités nordiques, même de nos jours !

Les adaptations cinématographiques du dieu de la foudre

Comme vous le savez, ce ne sont pas les adaptations cinématographiques du dieu de la foudre viking. Mais quand on parle de Thor dans le monde du cinéma, on ne peut s’empêcher de penser à Chris Hemsworth qui incarne son rôle dans les films Marvel.

Le premier film de Thor, sorti en 2011, connaît un succès planétaire. Même si la franchise a connu un petit coup de mou par la suite, le charisme et l’humour de Chris Hemsworth donnent un second souffle au personnage de Thor. Ainsi le 3e volet, Thor : Ragnarok, est acclamé par les fans et les critiques, et connaît le plus grand succès de la franchise !

 

Dieu viking légendaire, Thor est le grand favori des amoureux de la mythologie nordique. Apprécié pour ses pouvoirs surnaturels, mais aussi pour sa compassion avec les humains, c’est un personnage qui a prouvé que le peuple nordique était loin d’être barbare. Ses récits, relatés par de nombreuses sources historiques, représentent une grande partie du folklore scandinaveet inspirent des légendes modernes.

Thor : similitudes et différences entre le film et la mythologie nordique

Les similitudes

Le marteau Mjolnir

Le marteau est présent dans le film de Thor tout comme il est évoqué dans la mythologie nordique. La puissance du marteau est également la même : il permet de créer des éclairs. Cependant il y a une toute petite différence au niveau de l’origine du marteau. Dans le film de Marvel, c’est Odin le père de Thor qui apprend aux nains comment forger le marteau tandis que dans la mythologie comme racontée plus haut, le marteau a été créé suite à un pari entre Loki et les elfes.

Les massacres

Les massacres des géants que faisait le dieu selon la mythologie nordique sont repris dans le film. La majorité des géants sont vus comme les ennemis des Dieux c’est pour cela que Thor ne les aime pas. Il est ainsi à l’origine de plusieurs massacres de géants. Ce caractère destructeur est bien repris dans le film.

Le port du casque

On assimile souvent les dieux à des êtres qui portent un casque avec une petite aile de couleur blanche sur chaque côté. Cependant aucun port de casque n’a été souligné dans la mythologie nordique et on considère donc que le dieu n’en portait pas. Dans le film, on voit rarement l’acteur qui joue le rôle du dieu porter quelque chose pour protéger sa tête.

Le soulèvement du serpent de Midgard

Dans la mythologie et dans le film, on voit le dieu Thor soulever le serpent de Midgard, ce qui est un immense exploit. En effet il est dit que ce serpent pèserait entre 3 et 6 sextillions de tonnes. Avec l’aide de sa ceinture de force, le dieu a pu faire sortir le serpent de Midgard de l’eau.

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.