Jormungandr

juin 16, 2020

Jormungandr mythologie nordique

Jormungandr: Tout Savoir Sur Le Serpent De Midgard

Dans les divinités nordiques, on trouve Loki. Fils du géant Farbauti et de Laufey, il est le dieu de la malice, des illusions et de la discorde. Le poème Lokasenna 9 révèle que celui-ci et Odin auraient réalisé un pacte afin que Loki intègre le panthéon des Ases. L’étalon Svadilfari, qui a été métamorphosé en jument donnera d’ailleurs, avec le dieu de la malice, la naissance de Sleipnir, le cheval à 8 jambes du plus puissant dieu.

Loki est aussi le parent de plusieurs créatures spectaculaires. Dans le chapitre 34 de la Gylfanning de l’Edda de Snorri, il est dit qu’il va être le père de plusieurs enfants monstrueux. La géante Angrboda en est la mère. Il y a Hel, Jormungandr et Fenrir, tous élevés dans le monde de Jotunheim. Les prophéties autour de leur naissance décrivent que ces enfants causeront le malheur des dieux. C’est pour cette raison qu’ils vont s’en débarrasser, Odin se chargeant de cette mission.

Il y a d’abord Hel, dont le visage est à moitié plongé dans les ténèbres de la mort. La déesse des morts est donc envoyée par Odin dans le Niflheim (ou l’Helheim), le royaume des morts non importants (maladie ou vieillesse). Elle deviendra donc la gardienne et l’autorité de cet endroit froid et sombre.

Le loup Fenrir grandit tellement que seul Tyr a le courage de le nourrir. Les Ases décident alors de l’enchainer, d’abord avec la chaîne Loeding, sous la forme de défi. Le modèle Dromi, plus solide ne parvient pas non plus à contenir le loup. C’est finalement le lien magique Gleipnir, sous la forme d’un ruban de soie, qui va le garder emprisonné.

Jormungandr, celui qui nous intéresse dans cet article, est jugé beaucoup trop dangereux par Odin et les autres dieux dès sa naissance. La plus puissante divinité va alors se saisir du serpent pour le jeter dans la mer du Midgard, le monde des hommes. À ce moment, Jormungandr n’est alors qu’un petit serpent mais il fait déjà peur aux dieux. Le chapitre 34 du Gylfanning décrit ce moment :

« Il jeta le serpent dans la profonde mer située tout autour des terres, mais celui-ci grandit tellement que, vivant au milieu de la mer, il entoure à présent toutes les terres et se mord la queue. »

En effet, ce n’est pas parce qu’il a été jeté dans un endroit qu’il ne connait pas que Jormungandr ne va pas grandir. Sa croissance est tellement impressionnante qu’il va entourer le Midgard.

La représentation du serpent de Midgard

Le fils du dieu Loki est également appelé serpent de Midgard. Cela provient d’une part de sa taille gigantesque, qui lui permet, d’après les récits historiques, d’entourer le monde, parvenant même à se mordre la queue. Ce nom est aussi la conséquence de sa naissance, où il fut jeté dans la mer du monde humain par Odin.

L’étymologie de Jormungandr provient du vieil islandais. Jormun- représente l’immensité de l’animal alors que gandr signifie monstre. En associant ces deux mots, on obtient donc montre immense, ce qui est plutôt une bonne description de cet animal. Dans l’Edda de Snorri, il est nommé Miðgarðsormr. Toujours en vieil islandais, cela signifie serpent-monde ou bien serpent de Midgard. Le suffixe « ormr » signifie serpent, une autre appellation du monstre. Il est également nommé Naðr car il est apparenté à un dragon.

Gardien du Midgard, il élimine finalement toute personne qui n’y est pas invitée. C’est pourquoi Jormungand est vu comme un symbole de protection pour les hommes. Le monde des Vikings se voit donc être protégé par cette gigantesque créature des mers. Les raids marins menés par les Vikings dans toute l’Europe ont été caractérisés par des phénomènes assez violents, tempêtes et raz-de-marée. Sa présence participait finalement à garder la bonne cohésion de la terre.Pour les hommes, il est le symbole de l’océan, à la fois vaste et mystérieux, et de ses dangers.

Le poème scaldique Ragnarsdrápa le nomme d’ailleurs par les kennings, métaphores de la langue scandinave, endiseiðrallralanda, qui signifie poisson-frontière de toutes les terres. L’autre poème scaldique Húsdrápa utilise les kenningsmen storðar, pour collier du monde et stirðþinullstorðar, pour corde rigide du monde. Le scalde Eysteinn Valdason désigne Jörmungand par le kenningseiðrjarðar qui se traduit lui par poisson de la terre. D’autres métaphores de ce type existent, ce qui prouve l’importance du serpent pour les vikings.

Les caractéristiques de Jormungandr

Jormungandr est un gigantesque serpent vivant dans la mer du Midgard. Etant décrit comme un monstre, il n’était apparemment pas très agréable à regarder. Le serpent était aussi comparé à un dragon. Sa taille est telle que l’on peut dire que cet animal est la plus grande bête de la mythologie nordique. Ce n’est finalement pas pour rien qu’il a été élevé durant ses premiers mois à Jotunheim, le royaume des géants.

Outre sa taille entourant le monde, Jormungandr est capable de cracher du venin mortel. Ce sont les dents, de grande taille, au sein de sa gueule, qui lui permettent de distiller son poison. Sa gueule est tellement grande que le serpent peut avaler n’importe quel dieu ou géant en entier.

On peut penser que la grande taille du serpent lui procure une forte personnalité. Mais, peu d’éléments historiques font part du caractère de Jormungandr. Nous vous expliquerons par la suite qu’il a rencontré plusieurs fois Thor et que cela ne s’est pas franchement bien déroulé. Ce monstre passe une grande partie de son temps dans les fonds marins, tapi dans l’obscurité et seul. En remontant à la surface, on peut finalement dire qu’il exprime la colère de sa solitude. C’est pour cette raison que le serpent a une attitude particulièrement violente et agressive lorsqu’il remonte à la surface.

Ce comportement va notamment être visible dans la relation qu’il possède avec le dieu du tonnerre Thor.

Les affrontements avec Thor

Entre le serpent de mer et le dieu invoquant la foudre, on peut même dire que les deux se détestaient. Mais pour quelle raison ?

Jormungandr et Thor se sont rencontrés à 3 reprises. Le chapitre 46 de la Gylfaginning de l’Edda de Snorri raconte la visite qu’a mené Thor et d’autres compagnons divins à Útgarða-Loki, le géant et maître du château d’Utgard dans le monde de Jotunheim. Dans le but d’humilier les dieux, le roi leur propose plusieurs défis qui semblent faciles en apparence. Thor doit notamment soulever un chat mais n’y arrive pourtant pas. Malgré ses efforts, il ne réussit à faire décoller qu’une seule patte du félin. Les autres défis consistaient à boire une corne et vaincre une vieille nourrice.

Le lendemain, le géant leur révèle que les épreuves étaient truquées par des illusions virtuelles : le chat était Jormungandr, la corne à boire était reliée à l’océan et la vieille nourrice la vieillesse en personne. Mais au lieu d’humilier Thor, le chapitre 47 du même récit poétique nous apprend que ce fut une démonstration pour tous les géants :

« Le fait que tu soulevas le chat ne me sembla pas moins remarquable. Pour te dire la vérité, tous ceux qui virent que tu parvenais à soulever de terre l'une de ses pattes prirent peur, car ce chat n'était pas ce qu'il te paraissait être : c'était le serpent de Midgard, qui se trouve tout autour des terres et dont la taille est à peine assez grande pour que sa queue et sa tête puissent toucher la terre. Mais toi, tu le soulevas tant et tant que tu ne fus plus qu'à une courte distance du ciel. »

A partir de cet instant, Thor se décida de vaincre Jormungandr, ce qui est à l’origine de la haine entre les deux.

Le serpent de Midgard et le dieu du tonnerre vont se rencontrer une deuxième fois. Plusieurs poèmes historiques indiquent qu’un jour, Thor pris l’apparence d’un jeune homme afin de réaliser une partie de pêche au Midgard, avec le géant Hymir. Naviguant un peu, le dieu utilise une tête de bœuf comme appât. Il souhaite se rendre au large mais le géant refuse par crainte du serpent. Thor s’y rend quand même et c’est Jormungandr lui-même qui mord à la ligne. La force développée par l’animal est si forte que Thor a failli basculer dans l’océan. Mais le dieu parvient à le remonter pour le frapper à l’aide de son marteau Mjollnir. Malheureusement le géant, par peur, coupe la ligne, libérant le serpent. Furieux, Thor fera passer le géant par-dessus bord.

Cette légende poussera la haine entre les deux à être encore plus fort. N’étant pas passé loin de se prendre un coup du fameux marteau, le serpent éprouve désormais lui aussi une haine envers Thor.

La fin du monde selon la mythologie nordique arrivera lors de la bataille du Ragnarok. C’est durant celle-ci que Loki, le père des 3 créatures, mènera les géants contre les dieux. Le loup de Fenrir réussira à se délivrer de ses chaines afin de participer à la bataille. Hel n’y participera cependant pas mais enverra une armée de morts, qui sera alors commandée par son père. Jormungrandr va lui provoquer un raz-de-marée sur les terres, car il est saisi par la fureur des géants. Son arrivée est décrite au chapitre 51 du Gylfaginning :

« Alors l'océan déferlera sur les terres, parce que le serpent de Midgard, saisi par sa « fureur de géant », gagnera le rivage. [...] Le serpent de Midgard soufflera tellement de venin qu'il en aspergera l'air tout entier ainsi que la mer. Il sera absolument effrayant et il s'avancera aux côtés du loup ».

Le texte explique qu’Odin combattra Fenrir, qui le tuera car Thor ne pourra pas lui venir en aide. Il combattra en effet Jormungandr :

« À ses côtés chevauchera Thor, mais il ne pourra lui venir en aide, parce qu'il aura fort à faire quand il se battra contre le serpent de Midgard. [...] Thor tuera le serpent de Midgard et fera encore neuf pas avant de tomber mort à terre, en raison du venin que le serpent crachera sur lui. »

Des traces archéologiques

Le mythe de la pêche de Thor décrit précédemment a été représenté sur plusieurs pierres qui datent de l’âge des vikings. Cela montre donc toute la popularité de cette histoire.

La trace la mieux conservée est la pierre runique d’Altuna en Suède. Datant de 1050, elle représente Thor qui tient son marteau dans une main, ainsi qu’un fil de pêche dans l’autre. Au bout de celui-ci on trouve le serpent de mer. On y voit également les pieds du dieu traversant le bateau, ce qui fait véritablement écho à ce que décrit la légende.

La croix de Gosforth en Angleterre date elle du 10ème siècle. On y voit également un homme tenant un marteau. Mais ce qui est frappant dans cette représentation, c’est qu’une tête de bœuf est présente au bout de la ligne.

La pierre d’Ardre VIII a été retrouvée sur le Gotland, la plus grande île de Suède. Des 8 pierres que l’on a retrouvées, 7 comportent des inscriptions runiques. La pierre de Hoerdum date d’une période allant du 8ème au 11ème siècle. Cette fois, elle vient du Danemark.

Ces trois dernières traces archéologiques représentent 2 personnes en train de pêcher un animal. Si celui-ci n’est pas identifié, on se doute aisément que c’est du mythe de la pêche de Thor dont il est question.

Jormungandr et son affrontement avec le dieu sont tellement importants qu’ils ont été décrits dans les comics Marvel : une première fois en juin-juillet 1978, et une autre lors de juin 1987. De nombreuses créatures de jeux-vidéo sont également inspirées du serpent de Midgard.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.