Aegishjalmur

mai 13, 2020

Aegishjalmur  symbole viking de terreur

Aegishjalmur : symbole viking de terreur

Terre des Vikings, le Nord de l’Europe regorge d’histoires aussi intéressantes les unes que les autres. Au sein de la mythologie nordique, l’Aegishjalmur est un symbole aussi mystérieux que puissant. Nous allons vous le faire découvrir dans cet article.

L’origine du mot Aegishjalmur 

 

Avant de véritablement découvrir son histoire, rappelons la signification étymologique du mot Aegishjalmur. Ce mot se compose de 2 racines distinctes. On trouve premièrement « Aegis » qui signifie bouclier en ancien norrois. Dans cette même langue, la deuxième racine, « hjalmr » signifie elle barre.

L’Aegishjalmur est également connu pour s’appeler heaume de la terreur (Helm of Awe and Terror) en anglais. Il faut d’abord clarifier un point à ce propos. Dans la langue nordique, les mots casque et barre possèdent la même racine. En anglais, la partie casque se traduit par le mot helmet. Mais cela ne fait pas référence au casque physique que l’on peut porter lors d’une bataille. Cette traduction a longtemps mis les chercheurs sur une mauvaise piste. Certains ont pu penser que c’était un type de casque répandu durant les batailles.

En réalité, le mot barre fait également référence à l’expression : « au premier plan », « à l’avant ». C’est dans cette conception étymologique que l’Aegishjalmur possède toute sa signification. 

La signification de ce symbole si ancien

Le mot et symbole Aegishjalmur n’est donc pas un casque que portaient les guerriers Vikings lors de leurs pillages et combats. Mais alors que signifie-t-il ?

Finalement, cette explication n’est pas si éloignée de la réalité. Avant de partir combattre leurs ennemis, les Vikings dessinaient le symbole Aegishjalmur sur leur front. Le fait de peindre ce symbole sur leur visage, entre les sourcils, était une forme de porte-bonheur. De cette manière ils pouvaient se protéger et espérer gagner leurs batailles. Cette peinture se déroulait lors d’un rituel magique, comme les Vikings font si bien.

D’un point de vue plus symbolique, ce signe permettait de se protéger face aux attaques directes et franches. En effet sur le champ de bataille, de nombreux guerriers se confrontaient en face à face lors d’un combat avec boucliers et épées. Avec ce dessin porté sur le visage, un Viking aurait été invincible, impossible à vaincre.

Ce symbole n’était pas seulement affiché en guise de protection. L’Aegishjalmur était également peint sur le front afin de créer la peur chez l’ennemi. En effet, les adversaires qui voyaient ce symbole comprenaient alors la force du Viking et développaient ainsi une peur de le combattre, allant jusqu’à la terreur. Le surnom « sortilège de terreur » qu’on lui donnait est donc totalement justifié. Cette double signification montre toute la puissance de ce symbole, qui est assez ancien.

Histoire et fonctionnement

L’Aegishjalmur est un symbole magique islandais qui n’est pas apparu lors de l’Âge des Vikings. Les traces de sa présence remontent bien avant. De nombreux livres et grimoires font état de son histoire auparavant.

Par exemple, le fait que les Vikings décoraient leur front du symbole est bel et bien vrai. La Volsunga saga est une saga légendaire nordique, d’origine islandaise au 13ème siècle. Elle raconte la montée en puissance du clan de Volsung ainsi que leur chute. Lors du chapitre 18, l’un des héros, Sigurd, a une discussion avec Fafnir, un homme transformé en dragon après avoir été victime d’une malédiction liée à un trésor d’or qu’il convoitait. Lors de ses batailles, il portait le Aegishjalmur, ce qui lui a valu de nombreuses victoires. Fafnir décrit que les ennemis étaient en très grand nombre mais avaient peur devant la puissance délivrée par cet homme.

L’Edda poétique est un recueil de textes de la tradition orale Viking, transmise de génération en génération. On dit de lui :


Signification Aegishjalmur  Je portai conte les fils des hommes« Un heaume   de terreur

 Quand je gisais sur le trésor;

 Plus fort à moi seul

 Je me croyais, que tous,

 Insoucieux du nombre de mes ennemis »

 

 

 

 

L’Aegishjalmur est un symbole qui était également très bien porté sur soi. Sous la forme de bracelets ou colliers, le signe offrait la même puissance au guerrier nordique, du moment qu’il était collé à sa peau. Certains se le faisaient même tatouer sur le corps afin de l’avoir au quotidien.

Durant le 14ème siècle, certains clans Vikings le peignent sur le casque utilisé lors de batailles. Ils pensent alors que le pouvoir est décuplé et plus efficace. Que ce soit sur le front ou l’équipement, tous s’accordent pour dire que ce symbole porte-bonheur fonctionne bel et bel bien.

Les divers récits que l’on a en possession sur l’Aegishjalmur ne font pas vraiment état de son fonctionnement. Toutefois, il semble qu’il serait lié à une ancienne forme de magie Viking appelée le Seidr.

Conception du symbole

Aegishjalmur

L’Aegishjalmur est un symbole circulaire qui se compose de 8 tridents qui pointent vers l’extérieur. On pourrait même dire qu’ils cherchent à protéger le point central. Cette conception rappelle finalement le but même du symbole : la protection.

Le heaume de la terreur possède ainsi un lien avec les runes vikings. Celles-ci sont l’alphabet et le système d’écriture utilisé par les nordiques. Elles possèdent un lien avec la divinité d’Odin.

Ses bras évoquent fortement la rune Algiz : ᛉ. Cette rune est aussi appelée la rune en forme de Z. Elle représente la protection et la sécurité qui découlent de la connexion avec les dieux et le sacré. Ce qu’on appelle le « pic », représenté par la rune Isaz« ᛁ », se présente comme une glace qui gèle ce qui l’entoure. Certaines personnes la décrivent même comme la rune de la persévérance.

Etant connectée aux runes, le pouvoir de l’Aegishjalmur se voit donc être doublé. Il profite donc d’une protection physique contre les attaques ainsi que d’une protection spirituelle. En effet, un combat ne se jouait pas seulement sur l’aspect physique. L’aspect mental permettait de surmonter ses peurs.

Cette association de protections permettait de considérer l’Aegishjalmur viking comme un symbole de courage permettant de surmonter chaque difficulté qui survient dans la vie.

La ressemblance avec Vegvisir

Aegishjalmur Vegvisir

Il existe de nombreux symboles Vikings. Le Vegvisir fait partie d’entre eux. Celui-ci apparaît dans deux sources différentes : le Galdrabok et le manuscrit de Huld. Dans ce dernier, le Vegvisir symbolise l’orientation et la protection. Les sources montrent toutes que ce symbole aurait été utilisé à des fins de navigation durant leurs raids sur l’Europe, leur permettant notamment de rentrer chez eux en toute sécurité.

Celui qu’on associe souvent à une boussole se compose d’un compas avec 8 branches. Les symboles qui se retrouvent sur ces branches possèdent des cercles, des traits, des demi-cercles ou encore des points. Des runes Vikings sont aussi présentes autour du Vegvisir.

Dans le Galdrabok, ce symbole doit être dessiné sur le front à l’aide de sang pour qu’il le guide et le protège.

Finalement l’Aegishjalmur et le Vegvisir possèdent certaines similarités dans leurs significations et leurs coutumes. Toutefois, ce ne sont pas les mêmes symboles et il convient donc de ne pas les confondre. L’Aegishjalmur est d’ailleurs peint à l’aide de peinture de plomb ou de cuivre.

Une présence artistique

Ce signeViking était important au sein de la culture des nordiques. Lorsqu’ils étaient sur le front, ils disparaissaient au bout d’un certain temps. Mais cela n’était pas le cas quand les vikings se les tatouaient sur leur corps. C’est la forme artistique la plus présente parmi les utilisations de l’Aegishjalmur.

Sur Viking Héritage, nous proposons d’ailleurs toute une série de produits qui rappelle ce symbole de protection et de puissance. Si vous souhaitez le porter directement sur votre peau, les bracelets et les montres Aegishjalmur sont faits pour vous ! Parmi ces dernières, les modèles de montres en bois voient leur cadran gravé de runes vikings. Enfin, l’arborer fièrement sur votre torse est aussi possible grâce au t-shirt Aegishjalmur.

C’est une branche de la magie que les nordiques utilisaient pour traiter de la destinée. Les maitres du Seidr, qui sont généralement les personnes anciennes des villages, réussissaient à percevoir les lignes du destin d’une personne au sein de son existence même. Il aurait même été possible de les modifier afin de changer l’avenir et ainsi de réécrire l’histoire.

Le Seidr donnerait son pouvoir à l’Aegishjalmur par sa branche entièrement dédiée à l’illusion. L’utilisation du signe modifiait la perception des personnes autour de celui qui le porte, qu’ils soient ennemis ou amis. C’est de cette manière qu’un guerrier paraissait beaucoup plus puissant et effrayant.

Il faut d’ailleurs savoir que c’est une magie que Freya apprit aux Ases. Odin en serait le seul devenu maitre. Le Seidr était apparemment essentiellement réalisé par les femmes, que l’on appelait alors les seiokona.

 


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.