Valhalla

mai 25, 2020

Les portes du Valhalla

Valhalla

Le Valhalla est un lieu légendaire de la mythologie nordique. Il accueille les guerriers vikings après leur mort au combat. Mais finalement, que représente-t-il pour la communauté scandinave ? Nous vous disons tout dans cet article.

Le Valhalla, un lieu lié aux dieux

La première mention du Valhalla a été faite dans 2 poèmes anonymes. Le premier honore la mort du roi Erik BloodAxe, qui a été tué en 954 à York, la ville anglaise conquise par la Grande Armée. Le second honore le décès d’Hakon The Good de Norvège, un autre grand roi. Il est également mort au combat, en 961. Ces 2 textes décrivaient une vision aristocratique de la vie, puisque seulement quelques privilégiés, sélectionnés minutieusement y ont accès.

L’Edda poétique décrit le Valhalla de cette manière : « Gladsheim est nommée la cinquième, là où l’éclat d’or de cette halle est devenue de par les mondes, le légendaire Valhalla ici Odin choisit chaque jour, les Einherjars tués au combat. »

Lorsqu’on connait l’importance des textes sacrés de l’Edda, on peut tout de suite dire que c’est un lieu mythique. Dans la légende nordique, il existe 9 mondes dont celui de Asgard. C’est dans ce lieu (construit par les fils de Borr : Vili, Vé et Odin) que vivaient les Ases dont Grimnir. Ce nom est l’autre façon d’appeler le plus important dieu nordique Odin, plutôt la classe non ?

Ces 9 mondes sont d’ailleurs bâtis sur l’arbre monde, qui se trouve être l’Yggdrasil. C’est donc à Asgard qu’on trouvait le fabuleux temple des divinités, le Val’ Hall’ uh. Etymologiquement, le mot Valhalla vient du vieux norrois Valhöll. Il se compose de valr, qui désigne les morts sur le champ de bataille mais aussi l’animal cheval, et de hǫll, qui signifie la halle. L’Edda de Snori peut également signifier le palais et celui-ci est également appelée la salle des morts. La forme francisée est Valhalle.

À  quoi ressemble le Valhalla Viking ? 

À quoi ressemble le Valhalla Viking

Le Valhalla est décrit comme un très grand palais. Il est tellement haut que selon certaines personnes, on n’en voit pas le sommet. Son toit se compose de boucliers dorés, probablement de bouleau. Il n’est pas surprenant de voir un tel objet, qui est étroitement lié à la culture nordique. Des lances de guerre étaient également présentes. Le scalde Þjóðólfr des Hvínir l’a d’ailleurs décrit ainsi :

« Sous les jets de pierre,

les sagaces guerriers

sur leur dos firent scintiller

Les écorces de bouleau de la halle de Sváfnir.".

Le poème Viking Grimnismal dit notamment que la toiture du palais est recouverte d’un or pur et étincelant. Au sein du Valhalla, on trouvait le Hlidskjálf. Ce lieu désigne le haut-siège duquel Odin pouvait, en étant assis, observer tous les mondes et même celui de l’homme ainsi que l’activité de tout un chacun. Le plus puissant dieu Viking est d’ailleurs parfois appelé le seigneur de Hlidskjálf, dans la poésie scaldique.

Le Valhalla contient 640 portes. La principale est notamment gardée par des loups et des aigles volants au-dessus. Cela permet de prévenir toute attaque extérieure. Devant cette porte, on trouve également l’arbre Glasir, qui se compose de feuilles d’or. On dit d’ailleurs qu’il est une métaphore à l’or.

A l’intérieur, le palais possède d’immenses sièges en cuir de dragon et de bête légendaire. Il y a aussi des tables et des buffets bien garnis afin d’accueillir les morts comme il se doit. Ces résidents du paradis Viking sont logés et nourris jusqu’à la fin des temps, chose que nous verrons plus tard. Mais finalement qui accède au Valhalla ?

Plusieurs lieux au sein du Valhalla

Le Valhalla est l’endroit où se retrouvent les guerriersVikings les plus méritants. Sur le champ de bataille, ils sont choisis par les Valkyries, filles que le dieu Odin aurait méticuleusement sélectionnées. Certains guerriers, qui voulaient survivre aux batailles, ne levaient pas les yeux au ciel, afin de ne pas attirer l’attention des Valkyries qui pouvaient les faire périr dans le but de les emporter.

Il faut savoir qu’il y avait une différenciation qui était faite entre les lieux pour les morts.

Helheim

Le Helheim accueillait les défunts de vieillesse, de maladie et les autres morts, qui ne valaient, selon eux, pas la peine d’être honorés. La demeure, abrégée Hel pour la maison de la déesse Hel, la fille de Loki. Les différents textes décrivent l’endroit comme un endroit sombre, brumeux et froid. Il est peuplé de gens comme le géant Hraesvleg ou Garm, qui était un chien monstrueux. Les gens qui se retrouvent dans le Hel portent d’ailleurs un certain déshonneur.

Le Fölkvangr, en hommage à  Freya, est la demeure des Vikings ayant mené des combats dans le but de protéger leurs familles, leurs clans ou toute autre mission défensive. Celle qu’on appelle aussi « champ du peuple », est décrite comme un lieu proche d’un paradis rural mais aussi d’un lieu de repos et de récompense.

Le Valhalla est pour les Vikings qui ont péri en attaquant. Ils vouent leur existence à la guerre et c’est donc le lieu le plus prestigieux pour les guerriers scandinaves.

Un paradis sacré pour les Vikings

En arrivant au sein de ce grand paradis, les combattants prennent alors le nom de Einherjar. Ce sont « ceux qui constituent une armée » et ceux qui étaient morts sur le champ de bataille avec l’arme à la main.

C’est donc pour cette raison que les Vikings possèdent un certain attrait pour le combat. Ils ne souhaitent pas décevoir leur dieu en étant accueilli au paradis et c’est ce qui leur donne leur grande force de vaincre.

Sachez que la vie d’un guerrier Viking était particulièrement courte. Les nombreux voyages et pillages étaient très périlleux et ont fait en sorte que peu de Vikings ont dépassé la quarantaine. La vie de subsistance infinie du Valhalla attirait notamment les guerriers aristocrates. Comme on sait que de nombreux Vikings voulaient posséder le pouvoir, cela représente une population importante. Il est dit que l’halle du Valhalla contenait des centaines de milliers de guerriers, environ 614 400.

Les guerriers les plus nobles et les dirigeants étaient effectivement en adoration devant Odin. Les agriculteurs adoraient notamment Thor pour assurer la fertilité de leurs terres. Le Bilskirnir est d’ailleurs un palais qui abritait le dieu du tonnerre.

Le Valhalla constituait donc une motivation importante pour les Vikings. Elle permettait d’éliminer leurs peurs lors des combats et donc d’être craints par leurs adversaires. Les guerriers scandinaves pouvaient ainsi vaincre des forces supérieures, alors qu’une autre civilisation aurait pu avoir une perte de moral en raison des nombreux morts sur le champ de bataille. Certains ont pu avoir des incroyables capacités, comme le Berserker, qui entrait dans une fureur sacrée, ce qui le rendait surpuissant.

L’érudit chrétien Snorri Sturluson nous a appris que Odin était également connu sous le nom de Valfather, soit le père des massacrés. Les Vikings qui tombaient valeureusement au combat étaient comme ses fils adoptifs. C’est pour profiter d’un tel honneur qu’ils étaient alors prêts à risquer une mort sanglante.

Une alimentation pour les guerriers

Comme décrit précédemment, les guerriers qui arrivent au Valhalla sont accueillis avec un grand festin. Ils sont nourris et logés jusqu’à la fin des temps. Les Einherjar vont alors se nourrir de la chair du sanglier Sæhrímnir. Cet animal revient à la vie tous les soirs, pour être mangé le lendemain. Il est bouilli tous les jours par le cuisinier Andhrímnir dans son chaudron nommé Eldhrímnir. Seul Odin ne se nourrit pas. Il boit seulement du vin en guise de repas et donne sa nourriture à ses loups.

Côté boisson, les Vikings boivent le lait de la chèvre Heidrun. C’est en fait de l’hydromel, une boisson très prisée dans cette région du Nord de l’Europe. Au sein du Valhalla, la chèvre broute les feuilles de l’arbre Læradr. On l’appelle Hléraðr en vieux norrois pour « celui qui procure le repos ». Cet arbre nourrit également le cerf Eikthyrnir. On dit de lui qu’il draine tellement d’eau par ses bois vers le monde Hvergelmir, que c’est d’eux que proviennent toutes les rivières du domaine des Ases.

Le banquet, en abondance afin que chaque guerrier puisse manger à sa fin, est servi par les mêmes Valkyries qui sont venus récupérer les Vikings morts au combat.

Le Ragnarok et le Valhalla

Chaque jour, les Einherjar sont réveillés par le coq Gullinkambi. Ils s’habillent, revêtent leurs armures et vont alors combattre les uns contre les autres dans un enclos allant jusqu’à s’entretuer, sur le champ d’Idavoll. S’ils peuvent faire cela, c’est parce qu’ils reviennent ensuite à la vie. Les guerriers reviennent alors de l’enclos avec des chevaux pour prendre le premier repas de la journée, vers 9 heures du matin. Celui-ci durera d’ailleurs une majeure partie de la journée. Tous les soirs, l’énorme porc Sæhrímnir est consommé.

Le Vafþrúðnismál, troisième poème de l’Edda, décrit ce moment :

"Tous les Einherjar

dans le pré d'Odin

chaque jour se pourfendent.

Ils désignent les morts,

puis, du combat, à cheval ils reviennent.

Ensemble ils siègent ensuite, réconciliés."

 

Les guerriers du Valhalla attendent le jour où les 640 portes du palais vont s’ouvrir afin qu’ils puissent livrer la guerre du Ragnarok, au côté des dieux Ases.

Snorri Sturlusson décrit ce moment :

"Huit [grandes] centaines d'Einherjar

sortiront en même temps par chaque porte

quand ils iront se battre avec le loup."

Cette bataille représente le jour de la fin du monde selon la mythologie nordique et est appelée Ragnarock. Cette bataille finale, opposant les Ases aux géants, signe la mort de l’homme et des différents dieux qui y prennent part. La bataille a lieu sur la plaine de Vigrid.

Les Einherjar y vont affronter de terribles créatures. Le puissant serpent de Midgard (aussi connu en tant que Jörmungand) qui émargea de la mer, va pulvériser du poison dans toutes les directions et provoquer d’énormes vagues sur les terres. Il sera tué par Thor, qui succombera de ses blessures. Le géant du feu Surtr enflammera Asgard.

Cette bataille fera de nombreux morts. Le loup Fenrir se libère de ses chaines et tuera Odin. Le dieu de la malice Loki, qui mène les géants lors de cette bataille s’entretuera lui avec Heimdall, sa divinité opposée.

 

La présence du Valhalla dans la culture

 

Le paradis Viking est un lieu très connu et assez évoqué au sein de la mythologie nordique. Il est donc logique de le voir être représenté à de nombreuses reprises, et ce dans différentes œuvres culturelles.

Le Valhalla donne son nom à différentes musiques dans le genre du heavymetal et particulièrement celui de Viking metal. Des groupes tels que Amon Amarth ou Bathory en ont fait le titre d’une de leurs chansons. Le groupe de rock 30 Seconds to Mars en a lui fait une description.

Des œuvres visuelles y font également référence. Dans le secteur du jeu-vidéo la saga Final Fantasy, très populaire, y fait fréquemment allusion. Dans Skyrim, sorti en 2011, le paradis des guerriers nordiques est nommé Sovngarde. La saga Assassin’s Creed, l’une des plus vendues, va d’ailleurs proposer un opus à la fin de l’année 2020, Valhalla, sur l’univers des Vikings. Les séries Vikings et The Last Kingdom abordent également le sujet très souvent, alors que dans Mad Max Fury Road, les Warboys espèrent aller au Valhalla.

L’artiste Peter Madsen crée sa bande dessinée du nom du paradis Viking en 1979. Un dessin animé danois, sorti en 1986, s’en inspire et illustre l’Edda en prose. Le compositeur Richard Wagner a créé l’opéra Twilight of the Gods dans lequel une pièce de 6 minutes est conçue comme l’entrée des dieux dans le Valhalla. La pièce de théâtre Valhalla, mise en scène par Sara Lemaire et Anna Nilsson et produite par la compagnie belge Petri Dish est un autre exemple.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.