Floki

juillet 29, 2020

Floki Vilgerðarson | L’Histoire de l’Incroyable Explorateur Viking | Viking Héritage

Floki Vilgerðarson | L’explorateur qui a découvert l’Islande !

Les Vikings, ces guerriers que rien ni personne ne peut arrêter sont aussi connus pour être un peuple de grands explorateurs. Ils ont toujours été des marins et des navigateurs hors paires. De nombreux Vikings ont sillonné toutes les mers, et ont façonné à jamais l’histoire de l’humanité. L’un de ces emblématiques explorateurs vikings n’est nul autre que Floki Vilgerðarson.

Floki est l’un des plus grands navigateurs que la civilisation viking ait connu. À la fois guerrier surpuissant, explorateur aux sens aiguisés et concepteur de bateaux révolutionnaire, Floki est très vite devenu un Viking de renom. Il demeure un personnage viking incontournable à ce jour.

Pour découvrir comment ce Viking est devenu une vraie légende, on vous dévoile dans cet article la vraie histoire de Floki Vilgerðarson. Préparez-vous à découvrir les origines de ce héros viking !

L’histoire de Floki Vilgerðarson : a-t-il réellement existé ?

L’histoire de Floki Vilgerðarson : a-t-il réellement existé ?

Floki Vilgerðarson a véritablement existé, et son histoire est relatée par un ouvrage historique qui décrit la découverte et colonisation de l’Islande « le Landnámabók ». Malheureusement, peu de choses sont connues sur l’origine et sur les débuts de Floki.

Les seuls faits historiques connus sur Floki, mis à part le récit de son exploration de l’Islande, sont :

  • Les circonstances de sa naissance : Floki serait né vers l’an 830 apr. J.-C. en Norvège ;
  • Le nom de ses parents : son père se nommait « Glamur » tandis que le nom complet sa mère aurait été « VilgerdHörða-Káradóttir » ;
  • Il est de sang royal: selon certaines sources, il serait le descendant d’une dynastie de jarls déchue. Elle est issue de la province norvégienne de Hedemark.

Le personnage de Floki est devenu très populaire grâce à la série « Vikings ». Seulement, la série ne fait que s’inspirer en partie de ces faits historiques pour donner vie à cette personnalité viking mythique. Il existe en effet de nombreuses différences entre le vrai Floki et celui de la série.

Pour vous aider à faire la part des choses entre fiction et réalité sur Floki Vilgerðarson, on vous raconte l’histoire surprenante de ce navigateur viking.

L’origine du nom « Floki Vilgerðarson » ou « Hrafna-Flóki »

Le nom de Floki « Vilgerðarson » est un matronyme, c’est-à-dire qu’il lui a été transmis par sa mère. « Vilgerðarson » serait la combinaison en vieux norrois du nom de la mère de Loki « Vilgerð » et du suffixe « arson » qui veut dire fils. Ainsi, Vilgerðarson peut littéralement être traduit par « le fils de Vilgerd ».

Quant au surnom de Floki « Hrafna », il va l’acquérir lors de son expédition vers l’Islande. Selon certains récits, il se serait muni de 3 corbeaux pour mener à bien ce voyage vers cette terre glacée. C’est à ce moment qu’on lui donne le titre honorifique de « Hrafna Floki » qui signifie en vieux norrois « Floki au corbeau »ou « maîtres des corbeaux ».

Dans la civilisation viking, le symbole corbeau est sacré. Ce titre possède une signification très particulière. Elle honore son détenteur et signifie qu’il serait :

  • Un viking proche des dieux: dans le folklore viking, les corbeaux sont l’un des symboles d’Odin. Ses deux corbeaux Hugin et Munin, surveillent les 9 mondes et sont les yeux et ses oreilles d’Odin. Hugin représente la pensée, tandis que Munin serait quant à lui une métaphore de la « mémoire » ;
  • Une personne qui peut guider les âmes perdues: les corbeaux qui survolent les champs de bataille guident l’âme des vikings vers le Valhalla. Floki quant à lui guide ses camarades vers une nouvelle terre plus fertile, et serait ainsi semblable au corbeau.

Floki est-il inspiré du dieu Loki ?

Floki est-il inspiré du dieu Loki ?

Il est sans nul dire que Floki était très intelligent. Après que sa famille fut détrônée du pouvoir de la région de Hedemark, il a voulu trouver une nouvelle terre pour lui et ses semblables. Il se lance alors dans la fabrication d’un tout nouveau type de bateau viking. Sa création finale sera un bateau qui peut à la fois résister aux mers les plus déchaînées, et traverser les rivières les plus étroites.

Son intelligence, sa vivacité d’esprit et parfois même sa ruse lui ont valu d’être très souvent comparé au dieu Loki. Cela est d’autant plus vrai que dans la série Vikings, Floki est doté de pouvoirs mystiques. Pour beaucoup de fans, Floki serait un dieu, mais pas n’importe lequel : il serait le dieu Loki !

Cette théorie, très populaire chez les fans de la série, n’a malheureusement aucun fondement historique. En effet, le prénom « Floki » ne vient pas de « Loki », malgré leurs similitudes. Il signifie en vieux norrois « viking héroïque ».

L’histoire de Floki selon le « Landnámabók »

Le Landnámabók signifie « Le livre de la colonisation ». Il relate l’histoire de la découverte et de la colonisation de l’Islande par les Scandinaves. Sur la liste de grands explorateurs vikings qui ont colonisé l’Islande figure le nom de Floki Vilgerðarson.

C’est dans ce manuscrit qu’on découvre que lors de son expédition, Floki a emmené avec lui tout sa famille. En effet, Floki a été accompagné par sa femme et ses deux enfants. Celle-ci était bel et bien vivante, et s’appelait « GróBjornsdottir ». Quant à ses deux enfants, ils portaient le nom de Oddleifur et Þjóðgerður.

Dans le Landnámabók, Floki savait exactement vers quelle destination il se dirigeait : une île inexplorée située très au nord de Midgard. Ce qui le pousse principalement à s’y rendre est :

  • L’espoir d’une vie meilleure loin d’un royaume viking en péril ;
  • La promesse de terres fertiles et cultivables pour sa famille et tous ses compagnons ;
  • Un nouveau départ pour ces Vikings épuisé par les guerres.

Inversement à la série Vikings, ce n’est qu’après qu’il ait perdu sa femme « Helga » qu’il se décide à faire cette expédition à l’aveugle. Rien ne le retient plus à Kattegat, et il sefie aux dieux vikings pour le guider vers une nouvelle destinée !

Cependant, dans les deux versions de l’histoire, il se munit de corbeaux pour lui montrer la direction de la terre. Que ce soit dans le chagrin ou dans la nécessité, Floki reste un personnage très ingénieux et surprenant.

La découverte de l’Islande par Floki

 

La découverte et la colonisation de l’Islande est l’un des événements de l’ère des Vikings les mieux documentés. Il existe deux sources historiques majeures :

  1. Le Landnámabók : il s’agit d’un manuscrit qui relate en détail la colonisation de l’Islande. Il fut écrit entre la fin du IXe siècle et le début du Xe siècle. Il retrace non seulement la découverte de l’Islande, mais répertorie aussi tous les colons, y compris Floki et ses compagnons.
  2. L’Íslendingabók : ce livre est tiré en majeure partie du Landnámabók. Il signifie en vieux norrois « Le livre des Islandais ». Il a été rédigé vers le XIIe siècle, et raconte principalement la christianisation de l’Islande.

En plus du Íslendingabók, il existe quatre autres versions du Landnámabók qui racontent l’histoire de Floki Vilgerðarson.

Les premiers pionniers vikings

Floki Vilgerðarson n’est pas le premier explorateur viking à découvrir l’Islande, mais en réalité le 3e. En effet, le tout premier explorateur à avoir découvert cette nouvelle terre était un viking norvégien du nom de Naddodd. En l’an 830, lors d’une expédition vers les îles Féroé, situées entre la Norvège et l’Islande, Naddodd se perd en mer et va plus loin que prévu.

Son incroyable voyage le mène à une terre inconnue, qu’il nomme « Snaeland » ou « terre de neige ». Il accoste sur la côte est de cette île et y passe une année, avant de retourner en Norvège. Cette région porte à ce jour le nom de « Reyðarfjörður ».

Plusieurs années après la découverte fortuite de Naddodd, un second viking tente de trouver cette terre vierge. C’est ainsi qu’en l’an 860, Garðarr ou Gardar Svavarsson fait le tour de cette terre pour découvrir qu’en réalité, c’était une île séparée du monde par la mer de tous les côtés. Il la renomme « Garðarshólm », qui signifie en vieux norrois « l’île de Gardar ».

Sur la route de retour, Gardar dépose un viking nommé Nattfari avec toute sa famille au nord de Garðarshólm. Ce sont les premiers colons de l’Islande !

Floki et le nom de l’Islande (Iceland)

C’est seulement l’an 868 que Floki Vilgerðarson se lance à la découverte de Garðarshólmi. Ne connaissant pas la localisation exacte de cette île mystérieuse, il prend avec lui trois corbeaux pour mieux le guider et lui faire guise d’éclaireurs.

Floki ne pouvait pas monter cette expédition seul. Il avait besoin d’un équipage, mais n’avait pas les moyens de s’en payer un. Il avait comme seule promesse une terre vierge, fertile et libre. C’est ainsi que Floki, aux côtés de son épouse et de ses enfants, se lance dans ce voyage accompagné par d’autres vikings tels que :

  • Thorolf (Þórólfur): il s’agit d’un fermier qui n’arrive plus à subvenir aux besoins des siens. Les changements que subissait la région ont impacté son activité et sa source de revenus ;
  • Herjof et Faxe (Herjólfur et Faxi): deux hommes exilés des grandes villes. Ils veulent échapper la guerre qui faisait rage entre la religion viking et chrétienne.

Après avoir dépassé les îles Féroé, Floki libère un à un les trois corbeaux qu’il a ramenés avec lui :

  • Le premier, ne quitte même pas le bateau et fait aussitôt demi-tour, revenant à leur point de départ ;
  • Le second s’envole en direction des îles de Féroé pour finalement revenir au bateau, sans grande aide ;
  • C’est le troisième corbeau qui fut le bon. Il s’envole en direction de Garðarshólmi ou Snaeland et les dirigea vers leur destination !

Après avoir navigué sur une longue distance vers l’ouest, Floki et son équipage aperçoivent la terre. Il s’agit d’une baie qui sera baptisée « Faxafloi » en l’honneur de Faxe, et qui veut dire la baie de Faxe.

Floki Vilgerðarson et tous ses compagnons vont établir leur campement sur la côte est de cette île. Seulement, l’hiver est plus rude que prévu et Floki se retrouve coincé  par la neige et la glace. Frustré, il lui donne le nom de « Iceland » qui signifie « terre de glace ». C’est le premier explorateur viking à passer une aussi longue période en Islande.

Le retour en Norvège et la mort de Floki

Ni Floki ni son équipage n’étaient préparés pour l’hiver rude qui les attendait en Islande. Dès que le temps est devenu plus clément, ils retournent vers leur pays d’origine la Norvège pour préparer une nouvelle expédition.

La nouvelle de la découverte de l’Islande se propage très vite. Quand on lui pose la question, Floki répond toujours que c’est une terre pauvre et sans intérêt. Seulement, ses compagnons Herjof et Faxe comparent l’Islande à une plaine du royaume des dieux Asgard « Idavoll ».

Floki Vilgerðarson retourne peu de temps après en Islande pour y passer le restant de ses jours lui et sa famille. C’est à peu près à ce même moment, en l’an 874, que les premières expéditions de colons vikings pour peupler l’Islande commencent.

Floki et Ragnar Lothbrok se sont-ils connus ?

Floki et Ragnar Lothbrok se sont-ils connus ?

Floki est l’un des personnages préférés des fans de la série Vikings. Pour le plus grand malheur des fans, Floki n’a certainement pas rencontré Ragnar Lothbrok et encore moins ses fils. En effet, le roi viking légendaire Ragnar serait mort vers l’an 840, tandis que Floki n’est né qu’en l’an 830.

En plus de cela, les sources historiques et légendaires qui racontent les exploits de Ragnar et ses fils ne citent à aucun moment Floki ou son éventuelle rencontre. Que ce soit dans « Ragnars saga loðbrókar» ou dans le « Gesta Danorum », Floki est un grand absent.

Tout cela fait que Floki n’a jamais été le plus fidèle compagnon de Ragnar. Il n’a jamais navigué avec Björn Ier vers la méditerranée et encore moins aidé Lagertha ou Ivar le désossé dans leurs guerres et combats.

Les faits historiques démentent ces faits, et accordent plus de valeur et de mérite à l’expédition que Floki mène en Islande. Par son ingéniosité, il a réussi, seul, à devenir un grand navigateur en dépit des contraintes et de l’absence de ressources. Il a su mener à bien toutes ses aventures.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.