Ivar Ragnarsson

juillet 18, 2020

Ivar Ragnarsson | Le grand chef viking de stratégie !

Ivar Ragnarsson | Le grand chef viking de stratégie !

La civilisation viking possède de nombreuses figures légendaires qui, à travers leurs exploits, ont forgé l’histoire de ce peuple. Ce ne sont pas les exemples qui manquent, mais un personnage en particulier se démarque du commun des Vikings : Ivar Ragnarsson dit le Désossé.

Ivar Ragnarsson est sans nul doute le plus grand chef de guerre viking de toute l’histoire scandinave. À la fois craint et respecté de tous, il commande les plus grandes armées aux côtés de son légendaire père Ragnar Lodbrok. Il mènera le royaume viking vers ses plus grandes victoires grâce à son intelligence et son talent de stratège unique.

L’histoire d’Ivar est à la fois surprenante et intrigante. Cet illustre Viking va relever tous les défis pour avoir la gloire qu’il mérite. On vous révèle dans cet article tout ce que vous devez connaître sur l’histoire et les origines d’Ivar Ragnarsson dit le Désossé.

Ivar le Désossé : l’histoire du plus grand chef viking

Ivar le Désossé : l’histoire du plus grand chef viking

Ivar Ragnarsson est présumément né vers la fin du 8e siècle, en l’an 794 apr. J.-C. Il est, selon les légendes et sagas, le premier fils de Ragnar Lodbrok, le célèbre roi viking. Ce personnage a toujours suscité l’intérêt, car depuis sa naissance il a défié toutes les lois.

En effet, selon certains, il serait né avec une maladie qui l’a rendu invalide. Tandis que, pour d’autres, il est doté de capacités physiques uniques. Néanmoins, tout le monde affirme l’intelligence sans pareille d’Ivar, et son don pour la stratégie de guerre. C’est ce qui lui valut au fil des années le titre du plus grand chef de guerre viking.

Tout comme Ragnar, les sources historiques sur Ivar Ragnarsson sont controversées. Tantôt décrit comme une figure légendaire fictive, tantôt peint comme le plus grand leader de troupes vikings ayant jamais vécu. Pour comprendre la complexité de l’histoire d’Ivar le Désossé, il faut remonter jusqu’au tout début de son parcours.

Les origines d’Ivar Ragnarsson dit le Désossé

Ivar Ragnarsson est, dans de nombreux récits, décrit comme le fils aîné de Ragnar Lodbrok. Contrairement à ce que prétend la série « Vikings », Björn Ier est le frère cadet de Ivar, issus tous deux d’une même mère. En effet, toutes les sagas s’accordent à dire que Björn et Ivar sont les fils de Ragnar avec Aslaug ou Thora.

Contrairement à Björn Ier qui est réputé pour être un guerrier hors pair, c’est Ivar, en tant que chef de guerre, qui mène les troupes de Ragnar à la victoire. À l’inverse de ses frères qui avaient comme seul but de piller les trésors et richesses des pays, Ivar voulait conquérir de nouvelles terres. Ce désir profond de conquête lui a permis de mettre la main sur l’Angleterre et sur de nombreuses autres terres.

Le fait qu’il soit doté à la fois d’une intelligence inouïe, et d’un sens d’analyse des tactiques de guerres, n’a fait que renforcer la réputation de Ivar le Désossé. Malgré que, dans certains récits, Ivar ne pouvait participer au combat à cause d’une infirmité. Ce fut un grand conquérant viking, sans jamais obtenir le titre de guerrier.

Origine du surnom « le Désossé »

L’épithète de Ivar Ragnarsson « le Désossé »a toujours intrigué les amoureux de mythologie viking. Il existe de nombreuses théories pour expliquer ce surnom :

1 — Ivar ne pouvait pas procréer

Dans bien des récits et sagas, on ne trouve jamais mention du mariage de Ivar ou du fait qu’il ait des enfants. C’est pour cette raison que certains historiens supposent que le surnom « le Désossé » ou Boneless en anglais signifie « impuissant ».

Seulement, cette théorie est la moins retenue d’entre toutes. En effet, d’autres sources historiques prétendent que Ivar s’est installé en Irlande et pris le nom d’Ímar, le roi de Dublin. Il fonde la Dynastie des « UíÍmair » qui signifie en vieux norrois « les fils d’Ivar ».

2 — Il avait une aptitude unique au combat

La seconde théorie est que Ivar Ragnarsson serait un guerrier qui possède un talent unique : il était doté d’une très grande flexibilité physique au combat. En effet, un poème du XIIe siècle le décrit comme un combattant sans os, aussi flexible qu’un serpent. Cette aptitude aurait fait de lui un guerrier viking aussi redoutable que son frère cadet Björn Côtes-de-Fer.

C’est pour cette même raison que certaines sources décrivent Ivar comme un Berserker, d’où son fameux titre « Roi Berserker ». Un Berserker, ou guerrier fauve, peut entrer dans un état trans de folie pour invoquer son esprit animal. Il devient quasiment inarrêtable sur le champ de bataille.

3 — Ivar avait une infirmité

Cette dernière signification du surnom de Ivar le Désossé est la plus répandue, et la plus acceptée par les historiens. Selon de nombreuses sources, Ivar ne pouvait pas marcher et boitait depuis son plus jeune âge. Une multitude de théories ont alors vu le jour, mais seulement deux sont essentiellement retenues :

  • La théorie la plus moderne stipule que Ivar souffrait d’une pathologie qu’on appelle « la maladie des os de verre ». Cet état fait que les os ne se solidifient pas dans l’enfance et se brisent facilement ;
  • La seconde théorie est que Ivar aurait été maudit du fait de l’impatience de Ragnar Lodbrok. En effet, il est fait mention de cette malédiction dans la Saga de Ragnarr aux Braies Velues.

Selon la saga historique de Ragnarr aux Braies Velues, l’épouse de Ragnar et mère d’Ivar n’est nulle autre que « Aslaug » ou « Kráka ». Elle serait la fille d’un héros viking légendaire, et d’une déesse valkyrie. Aslaug était une völva, une femme qui avait le pouvoir unique de clairvoyance et de prédiction de l’avenir.

Après son union avec Ragnar, celui-ci s’en alla pour une expédition qui durera plus de 2 ans. À son retour, Aslaug prévient Ragnar qu’il faut attendre 3 jours avant d’avoir des rapports, au risque que leur enfant soit maudit. Ragnar ne prit pas la peine de l’écouter.

C’est ainsi qu’une malédiction s’abat sur leur premier fils, Ivar Ragnarsson, qui naît avec des jambes fragiles.

Ivar, un guerrier aux pouvoirs surprenants

 

Dans la majeure partie des récits de la saga Ragnarr aux Braies Velueset du Dit des fils de Ragnarr, Ivar est décrit comme un infirme qui est porté sur un bouclier par ses hommes. Toutefois, cela ne l’empêchait pas de participer aux combats avec un arc.

En effet, selon ces sagas, Ivar Ragnarsson avait un buste à la force extraordinaire. C’est ce qui lui permettait de manier l’arc mieux que quiconque. Une légende raconte que lors du combat contre le roi Eystein de Suède, Ivar utilise un arc fait à partir d’un arbre géant pour abattre l’animal qui protégeait celui-ci.

La mère d’Ivar Ragnarsson

Les deux sources historiques qui retracent la vie de Ivar le Désossé sont la saga de Ragnar et de ses fils et la Geste des danois. Même si ces sources historiques s’accordent sur de nombreux critères et événements de la vie d’Ivar, un fait majeur ne concorde pas. La mère et les origines de Ivar diffèrent :

  • Dans la Saga de Ragnar: la première épouse de Ragnar, Thora ne lui donnera que deux enfants. C’est après sa mort que Ragnar rencontre Aslaug et fait d’elle sa 2e Par conséquent, il aura avec celle-ci ses 4 fils légendaires Björn, Sigurd, Hvitserktá et l’aîné qui n’est nul autre que Ivar Ragnarsson ;
  • Dans la Gesta Danorum: Ragnar épouse d’abord Lagertha, avant de la quitter pour Thora. Selon cette source il va avoir 7 fils avec cette dernière, dont Ivar est le plus jeune.

Dans la série Vikings Ivar est en conflit avec Lagerthaet son fils Björn, car cette dernière aurait tué sa mère. Toujours est-il, cette rivalité entre Ivar et Lagertha n’a jamais été mentionnée dans l’une de ces sources.

La vengeance de la mort de Ragnar Lodbrok

La vengeance de la mort de Ragnar Lodbrok

Après toutes ses grandes victoires et conquêtes, Ragnar se croyait invincible. Son arrogance était telle qu’il prétendait pouvoir envahir l’Angleterre rien qu’avec deux navires. Son épouse Aslaug lui avait demandé de renoncer à cette idée, car elle avait eu une vision qui prédisait sa mort.

Malgré les avertissements d’Aslaug, Ragnar décide de mener cette expédition aux côtés de son fils Ivar Ragnarsson.Le raid fut un échec. Ragnar est d’abord fait prisonnier, avant d’être tué par le roi Ælla de Northumbrie.

Ivar le désossé, accompagné de ses frères, décide de venger leur père. Il rassemble une armée viking et prépare un stratagème militaire infaillible pour envahir l’Angleterre et tuer le roi Ælla. Comme prévu, la Northumbrie n’a pas résisté à la fureur viking et le roi Ælla sera tué avec la pire torture viking « l’aigle de sang ».

Les exploits de Ivar Ragnarsson en Angleterre

Les exploits de Ivar Ragnarsson en Angleterre

Ivar le Désossé, accompagné de ses deux frères Halfdan et Ubbe, vont envahir l’Angleterre l’an 865. Très vite ils vont piller la région d’Est-Anglie avant de se diriger vers le nord pour s’emparer de York. Après leurs victoires écrasantes, Ivar envisage de conquérir tout le pays. Seulement, il se heurte très vite à la résistance de nombreux rois anglais :

  • Alfred le Grand, le roi du Wessex: il décide de suspendre la guerre civile et de s’allier au roi de Mercie pour arrêter les Vikings. Cette tentative ne fût que peine perdue devant le commandement de Ivar qui annihile toute résistance. Contre toute attente, il leur permet de garder leurs territoires contre une généreuse rançon et retourne ainsi à York ;
  • Le roi Edmond d’Est-Anglie: ne voulait avoir aucune relation venant de païens. En l’an 869, Ivar le Désossé décide de faire de sa désobéissance. Pour cela il l’enchaine à un arbre pour le tuer avec des flèches.

Peu après avoir tué le roi Edmond, Ivar Ragnarsson se retire de l’Angleterre et du commandement de l’armée danoise qu’il laisse à ses deux frères Ubbe et Halfdan.

La mort de Ivar le Désossé et la dynastie de « UíÍmair »

Très peu d’informations subsistent après l’exile de Ivar Ragnarsson du commandement des troupes vikings danoises. Quelques sources citent de manière brève ce qui aurait pu arriver à Ivar :

  • L’historien anglo-saxon Æthelweard prétend que Ivar est mort en l’an 870 en Angleterre, terre qu’il n’aurait jamais quittée ;
  • Les annales d’Ulster ainsi que d’autres annales d’Irlande rapportent la mort d’Ivar en l’an 873, soit près de 4 ans après son départ d’Angleterre.

Ivar, esprit protecteur des Vikings

Selon la légende, avant de mourir Ivar aurait demandé à être enterré dans les lieux exposés aux attaques ennemies. Il aurait promis à ses hommes que tant que son corps se trouvait à cet endroit, personne ne pourrait les vaincre.

En effet, personne n’avait pu chasser les Vikings de Dublin jusqu’à ce que le roi anglais William I déterre son corps. Il a dû le brûler en cendres pour enfin reprendre les terres anglaises.

La dynastie de « UíÍmair », les descendants d’Ivar

Dans les annales des quatre maîtres, un livre sur l’histoire du royaume d’Irlande, Ivar meurt subitement. Une maladie inconnue l’aurait emporté de façon foudroyante. Les historiens supposent que c’est la même pathologie qui lui aurait causé la fragilité de ses os qui était en cause.

Dans ces annales irlandaises, il est écrit que : « Imhar, le roi des Vikings d’Irlande et de Bretagne, achève sa vie. », Imhar étant la traduction irlandaise de Ivar. Selon ces mêmes annales, il aurait régné sur cette région jusqu’à sa mort.

Au cours de cette période, Ivar Ragnarsson va avoir 3 fils, qui vont tous être tués dans les années qui suivent :

  • Bárid mac Ímair décédé en l’an 881 ;
  • Sichfrith mac Ímair est trahi et assassiné en 888 ;
  • Sitriucc mac Ímair sera quant à lui tué par des Vikings en l’an 896.

Ce sont les petits fils de Ivar qui vont former la Dynastie de UíÍmair, qui signifie les « descendants ou petits-fils de Ivar ». Cette lignée de rois va régner sur toute l’Irlande ainsi que sur le nord de la Grande-Bretagne pendant 2 siècles.

Le génie et la grandeur de Ivar le désossé resteront à jamais associés aux victoires et aux conquêtes vikings de l’époque. Cette figure emblématique apporte une toute nouvelle dimension à la civilisation nordique.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.