Ragnar Lodbrok

juin 23, 2020

Ragnar Lodbrok  L’histoire du plus grand roi viking 

Ragnar Lodbrok | L’histoire du plus grand roi viking ! 

Les Vikings : une civilisation ancestrale, connue pour être le plus puissant peuple qui ait foulé l’Europe. Leur histoire et leur mythologie témoignent des guerriers et des rois légendaires qui ont fait la puissance du règne scandinave. Un Viking en particulier est connu pour avoir fait trembler les plus grands royaumes d’Europe : le grand Ragnar Lodbrok.

Le fameux Ragnar Lodbrok est, sans aucune contestation, le guerrier viking le plus vaillantde notre ère. Un roi scandinave haut en couleur, dont les exploits ont suscité une multitude de récits et de légendes. Ce n’est nul autre que Ragnar qui a fait naître la fascination pour les Vikings que connaît notre génération.

Voulez-vous découvrir la légende du roi Ragnar Lodbrok ? Êtes-vous fasciné par ce personnage mythique ? On vous révèle dans cet article l’origine et l’histoire du plus grand roi nordique, le Viking qui a fait plier toute l’Europe !

L’histoire de Ragnar Lothbrok : entre mythe et réalité

L’histoire de Ragnar Lothbrok

Ragnar Lodbrok, ou encore Ragnarr Lothbrok, est le descendant d’une longue lignée de grands rois et guerriers vikings. C’est un jarl, ou comte, originaire d’une région qui sera plus tard connue sous le nom de la Suède et du Danemark.

De nombreuses sagas et livres historiques ont immortalisé les exploits de Ragnar Lodbrok. Ce sont ces mêmes mythes qui lui ont valu le titre du plus grand roi viking. Pourtant, l’histoire de Ragnar Lodbrok est entourée de nombreuses zones d’ombres et de mystères.

Certains historiens prétendent que ce ne serait qu’un roi légendaire, qui n’aurait jamais existé, tandis que d’autres affirment que les récits de Ragnar ont bien eu lieu. Pour comprendre pourquoi il suscite tant de débats, nous devons remonter jusqu’au tout début de ses origines.

Ragnar, le descendant Sigurd Hring

La période au cours de laquelle Ragnar Lodbrok aurait vécu reste relativement vague. On estime que sa naissance coïncide avec la fin de l’âge de Vendel, et marque ainsi le début de l’âge des Vikings. De nombreuses sources affirment cette hypothèse, selon laquelle Ragnar aurait pu exister entre la fin du 8siècle et du 9siècle (entre 750 et 865 apr. J.-C.).

À cette époque, la région scandinave était meurtrie par des combats sanguinaires entre différents clans vikings et jarls. La source de ce terrible conflit était la couronne du royaume danois. Elle fut l’objet d’un conflit qui a confronté deux rois vikings légendaires : les rois Harald et Sigurd.

Selon la saga de Hervor et du roi Heidrekr, cette guerre a éclaté lorsque le roi Harald décide de conquérir les terres de la maison d’Ivar Vidfamne, l’ancêtre du roi Sigurd Hring. Sigurd le combat alors dans la plaine du « Östergötland », où aura lieu la plus grande guerre navale viking : la Bataille de Brávellir.

Cette bataille viking mythique a rassemblé :

  • Plus de 200 000 combattants dans les deux camps. Harald possédait à ses côtés plus de 300 Skjaldmös, des guerrières vikings redoutables. Sigurd quant à lui a engagé des mercenaires vikings de toutes les terres nordiques ;
  • Plus de 3 000 navires de bataille ou drakkars, dont la construction aurait nécessité d’abattre une grande partie des forêts nordiques.

Sigurd Hring sort grand vainqueur de cette bataille. Grâce à ses réformes, le peuple viking se voit unifié pour la première fois de l’histoire. Malheureusement, son règne ne dura pas longtemps. 

La seconde personne qui a réussi à accomplir cet exploit, n’était nul autre que Ragnar Lodbrok.

Ragnar, le roi au sang de dieux

Selon la saga des Skjöldungar, c’est seulement après cette bataille que le roi Sigurd épouse « Alfhild »,une princesse norvégienne. Avec elle, il eut un unique fils : Ragnar Lodbrok.

Alfhildest la fille de Synardus ou Siward, maître et roi de la terre d’Álfheim « la terre des fées ». Dans les légendes vikings, Álfheimest connue pour avoir été la demeure de créatures divines :

  • Dans l’Edda poétique : Álfheimest la toute première demeure du dieu « Freyr » et de sa lignée. Freyr est le plus glorieux des dieux vikings et un des piliers de leur mythologie. Ce dieu mythique représente la fertilité et la prospérité. Ce serait le frère de la déesse Freya ;
  • Dans l’Edda de Snorri : Álfheimserait la demeure de « ljósálfar », ou des Elfes blancs. Il s’agit de divinités angéliques de la mythologie viking et seraient les maîtres de l’air.

Dans les deux cas de figure, la mère de Ragnar, Alfhild et son peuple les « Alfar » seraient des descendants directs de dieux vikings. Ragnar Lodbrok aurait ainsi du sang de dieu qui coule dans ses veines. Ces origines divines sont l’un des nombreux atouts lui ayant procuré sa force et sa bravoure.

C’est pour cette raison qu’un ancien texte islandais, « le Sögubrot »,le décrit comme étant le plus puissant et le plus glorieux homme qu’on ait pu voir. Il tenait de sa mère et de ses proches une puissance divine incomparable qui lui donnait une longueur d’avance sur ses adversaires mortels.

Avant de succéder au trône de son père, Ragnar devra tuer Eysteinn Beli, le fils d’Harald qui s’empara de la couronne pendant une courte période. Dans d’autres récits Eysteinnserait l’ami proche de Ragnar avec qui il eut un conflit.

La signification de « Ragnar » et l’origine du surnom « Lodbrok »

« Ragnar » ou « Ragnarr » peut se traduire en vieux norrois comme :

  • Le guerrier divin ou le dieu guerrier ;
  • Le gardien du royaume des Vikings ;
  • Le conseiller fort habile.

Toutes trois sont des qualités qu’on attribue à Ragnar Lodbrok, de par son origine et sa ligne présumée céleste. D’autre part, il s’est prouvé digne de son nom par ses nombreux exploits au combat et en tant que meneur de guerres redoutable.

« Lodbrok »ou « Lothbrok »est quant à lui un surnom, ou plus précisément un titre honorifique qui signifie « les braies velues ». Contrairement à ce que les légendes urbaines laissent courir, il ne lui fut attribué qu’après sa rupture avec la guerrière viking Lagerthasa première épouse. 

La saga islandique Fornaldarsagaainsi que les travaux du danois Saxo Grammaticus rapportent la même version. En quête de la main de Thora Borgarhjort, la fille du roi suédois de l’époque, deux serpents géants se sont interposés sur son chemin. 

Ils sembleraient que ce soit des cadeaux que le roi Hérothusaurait faits à sa princesse. La victoire de Ragnarcontre les immondes créatures était une condition nécessaire à l’obtention de l’accord paternel au mariage. 

Il va sans dire que le brave Ragnar sorti triomphant de la bataille contre les féroces bêtes. Les haillons qu’il portait en guise de protection, les braies velues recouvertes de poix, resteront ainsi associés à son nom à jamais.

Une autre version des faits est décrite par la saga Ragnarr aux braies velues. Selon leur récit, ce fut sa 3e épouse, Aslaug qui le lui offrit en guise de cadeau protecteur. Elle lui assurait qu’avec cette modeste armure, il gagnerait la bénédiction des dieux et que nul mal ne pourrait l’atteindre.

Ragnar : le roi viking aux origines douteuses

Le vécu du roi Ragnar Lodbrok est très contesté au sein des sociétés savantes. Son existence même est remise en question de la part de certains historiens.

La période exacte pendant laquelle il aurait vécu est intraçable. Tout ce que nous savons avec certitude à ce propos est qu’il aurait existé entre le 8e et le 9e siècle. 

Une hypothèse serait qu’il ne soit en réalité que l’association de nombreux personnages viking de rang noble : 

  • Ses raids se confondirent avec ceux du roi danois Horik 1er ; 
  • Selon les Annales de Saint-Bertin, certaines de ses attaques sur la France seraient en réalité celles d’un guerrier nommé Reginherus, un fidèle du roi Horik 1er ; 
  • De la même période historique, on pourrait l’associer au roi Reginfridrépudié par Horik le 1er ; 
  • Ses aventures appartiendraient à plusieurs rois danois de la même lignée ;
  • Enfin, il serait possiblement Rognvald Eysteinsson, un jarl norrois.

Les histoires, bien que contradictoires, présentes dans la Geste Danoise de Saxo Grammaticustémoigne qu’il a bel et bien existé. La récurrence des récits concernant le roi Ragnar Lodbrok dans la chronique Anglo-Saxonne et les contes traditionnels irlandais renforce la pertinence de ce que certains historiens considèrent comme mythe.

Toutefois, le manque de preuves pour appuyer ces faits ne réduit en rien la grandeur du règne de Ragnar. 

Ragnar et Lagertha : l’histoire de sa première femme

Ragnar et Lagertha

De toutes ses alliances et relations amoureuses, celle que Ragnar a menée avec Lagerthafut la plus emblématique. Ceci n’est pas lié au fait que ce soit son premier mariage, mais plus à la nature passionnelle de leur union.

Son père, le roi Synardus, fut tué lors d’un assaut du roi de la Suède, Fro, qui gagne ainsi les territoires de la Norvège. Capturée comme esclave et forcée aux travaux de prostitution, Lagertha est une amazone qui regroupe les guerrières vikings ayant subi le même sort pour reprendre le contrôle sur le pays.

À ce moment, Ragnar décide d’intervenir. Le roi Fro ayant tué son grand-père, il en profite donc pour mettre fin à sa tyrannie une bonne fois pour toutes. L’armée des guerrières de Lagertha lui fut d’une grande aide dans ce qui est considéré comme son premier grand combat. Amoureux d’elle, il l’épouse de force, s’opposant aux défis qu’elle lui demande de surmonter pour obtenir son accord.

Les fils de Ragnar Lodbrok

Les fils de Ragnar Lodbrok

Contrairement à l’histoire de Ragnar qui laisse beaucoup de questions sans réponses, celles de ses fils sont appuyées par de nombreux faits irréfutables. La saga Tale of Ragnar’s sonsrelate en détail leur origine et leur vécu.

S’étant marié avec trois épouses(Lagertha, Thora, et Aslaug) et ayant eu des relations extraconjugales, il avait une descendance assez importante et quasiment légendaire.

La dynastie de Munsö

La dynastie de Munsö a été fondée par Björn Côtes-de-Fer, le 2e fils de Ragnar et d’Aslaug. Selon la Saga de « Hervor et du roi Heidrekr », il s’agit de la plus grande lignée de roisque connut la Suède et le Danemark.

Björn Lodbrok accompagné de son fils « Éric II Björnsson » assiégea toute l’Europe. Il conquit les côtes d’Angleterre et de France, et arrive même en Afrique du Nord jusqu’au Maroc. C’est à l’époque de Björn 1er que l’ère viking aurait atteint son apogée

Les autres fils de Ragnar

Beaucoup de Vikings ont prétendu être de la lignée du roi Ragnar, mais ceux que l’histoire aura retenus sont : 

  • Ivar Ragnarsson : surnommé le roi Berserker. Il a régné avec ses autres frères sur la Suède et le Danemark. C’est l’un des meneurs des raids sur l’Angleterre ;
  • Sigurd Œil de Serpent : qui est son fils avec Thora Borgarthiort. Il hérite du royaume de Ragnar à sa mort.

La mort de Ragnar Lodbrok

La mort de Ragnar Lodbrok

Paradoxalement, l’un des faits les mieux connus sur l’histoire de Ragnar est sa mort. Une légende mythique qui relate les circonstances de son décès indique qu’elle eut lieu vers la moitié ou la fin du 9e siècle.

L’une de ses nombreuses conquêtes militaires fut celle d’envahir l’Angleterre. Son expédition vers la Northumbrie devait l’opposer au roi Ælla. Connaissant la puissance de Ragnar et de sa descendance, et ayant conscience de leur tempérament, il ordonne à ses guerriers de capturer le père sans lui faire de mal. Il leur interdit de lui nuire ou de le tuer

C’est muni de ses braies veluesque le roi viking se présente au combat. Captivé lors de la défaite de son armée, il refuse de dévoiler son identité au roi Ælla. 

Considéré comme un simple guerrier, on ordonne de le jeter dans une cellule remplie de serpents. Intouché grâce à son armure magique, le roi saxon ordonne de le mettre à nu. À ce moment, les morsures des serpents ont raison du roi Ragnar, et il meurt. 

Ce n’est que trop tard que le roi Ælla réalise son erreur fatale. Il rapporte la nouvelle aux enfants de Ragnarqui lui consacrent une terrible punition. L’aigle de Sang, un châtiment qui consiste à ouvrir le dos de la victime et à extraire ses poumons par ce biais. Le roi Ragnar fut ainsi vengé. 

L’histoire tragique de son décès fait même l’objet d’un poème scaldique : Krákumal ou le chant de Kráka. Il reprend les derniers souvenirs présumés de Ragnar Lodbrok, et retrace les exploits qu’il aurait accomplis de son vivant.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.