Mythologie Nordique

septembre 01, 2020

Mythologie Nordique | L’origine des mythes et légendes des Dieux nordiques ! | Viking Héritage

Mythologie Nordique | L’origine des mythes et légendes des Dieux nordiques !

La mythologie nordique et scandinave, bien que moins connue que celle des Grecs ou des Romains, est aujourd’hui l’une des plus grandes sources d’inspiration de la culture populaire. Les adaptations modernes qui en puisent leurs scénarios sont innombrables !

Que ce soit dans l’univers fabuleux de Marvel, ou le monde froid et sanguinaire de la série Vikings, la mythologie scandinave émerveille. Elle fascine tant par les récits de ses dieux et par sa symbolique unique, que par le rôle qu’elle a joué dans la naissance de la plus grande civilisation d’Europe : les Vikings !

Préparez-vous à découvrir dans cet article la richesse de la mythologie nordique. On va vous révéler l’origine du folklore scandinave, la signification de ses symboles et comment ces croyances ont façonné la civilisation viking !

Mythologie Nordique : la naissance des légendes scandinaves !

L’âge des Vikings(entre l’an 790 et 1100 apr. J.-C.) est la période durant laquelle la mythologie nordique s’est propagée à travers toute l’Europe. Juste avant que l’influence du christianisme et de l’église prenne le dessus sur cette civilisation, le folklore viking était le secret de la grandeur du peuple scandinave.

Ce que nous connaissons aujourd’hui sous le nom de « La mythologie nordique », n’est pas seulement un ensemble d’histoires et de mythes ayant pour objet des dieux fascinants et des créatures fantastiques. Cette mythologie est à la fois une philosophie, une doctrine, mais surtout la religion qui donnait sens à la vie des Vikings.

La civilisation scandinave était intimement liée aux paysages nordiques, à leur environnement et au climat rude et sans pitié où ils se trouvaient. Ils étaient la source d’inspiration majeure des mythes de cette religion païenne.

Malgré cela, les Vikings restent l’un des peuples les moins compris des temps modernes. Cela est en grande partie dû à la diabolisation de leur culture par l’église au moyen âge.

Cependant, ces dernières années ont connu un immense regain d’intérêt pour le folklore scandinave dans la culture populaire. Vous seriez surpris par le nombre d’œuvres que la mythologie nordique inspire, certaines que vous n’auriez même jamais soupçonnées !

L’origine de la mythologie nordique : l’Edda Poétique

 

 

Les Scandinaves ont longtemps été une société orale. Ils ont principalement transmis leurs légendes, mythes et coutumes sous forme de poèmes et de chants oraux. C’est ce qui rend la compréhension de la mythologie nordique aussi complexe. En réalité, ce que nous connaissons aujourd’hui de légendes vikings n’est que la partie visible de l’iceberg narratif et historique.

La source pré-chrétienne de mythologie scandinave la plus intéressante est l’Edda Poétique. C’est un ensemble de poèmes rédigés en vieux norrois datant du 13e siècle, rassemblés en un unique recueil : le Codex Regius.Ils relatent des événements s’étendant sur l’ensemble de l’ère des Vikings.

Les poèmes de l’Edda Poétique n’ont pas d’auteurs précis. Ils seraient une retranscription de chants et de scaldes, ou « skald ». Skald signifiant en vieux norrois « un son poétique ». Ce sont des poètes lyriques scandinaves qui en seraient à l’origine.

En outre, le Codex Regius ne contient qu’une partie de ces poèmes (31 au total) divisés en deux catégories : mythologique et épique. Ceci dit, beaucoup d’autres poèmes sont classés dans l’Edda poétique, sans pour autant y figurer.

Les extraits de la mythologie nordique que contient l’Edda Poétique sont :

  • Le Völuspá : il s’agit de la prédiction d’une voyante, la völva. Elle raconte au dieu Odin toute l’histoire de l’univers viking, de sa création au Ragnarok, s’intéressant même à son renouveau. Dans ce récit, elle lui révèle de nombreuses prophéties qui vont se réaliser par la suite ;
  • Le Lokasenna : ce poème raconte la querelle entre Loki et les autres dieux Ases. C’est un poème impressionnant, car il reprend la rivalité qui va aboutir à l’emprisonnement du dieu Loki et au déclenchement du Ragnarok ;
  • Le Hávamál : dont le nom signifie les paroles ou conseils du Très Haut. Ce sont les paroles bienveillantes du dieu Odin pour les Vikings, retranscrites dans un long poème de 165 strophes. Il donne de nombreux conseils à ses croyants sur la façon de vivre et de survivre aux environnements les plus hostiles.

Pour ce qui est des poèmes épiques, ils racontent l’histoire de 19 héros vikings et de leurs exploits.

Les autres sources historiques de la mythologie nordique

Plusieurs années après l’Edda Poétique, plus précisément durant l’époque médiévale, deux autres sources de la mythologie nordique ont été écrites :

  1. L’Edda en prosepar le grand Snorri Sturluson : c’est le plus grand chef-d’œuvre de la littérature nordique et scandinave. Écrit au cours du 11e siècle par le grand historien Snorri, il a réorganisé les poèmes pour mieux présenter le déroulement et la chronologie de la mythologie nordique ;
  2. Gesta Danorum de Saxo Grammaticus : ce livre retrace l’histoire du royaume danois et de ses rois légendaires, en particulier celle de Ragnar Lodbrok. Il a largement été influencé par le christianisme. Cela reste tout de même une source fiable de mythologie viking. Elle élabore avec précision le sort des dieux vikings, qui selon les légendes seraient devenus des rois humains.

C’est essentiellement grâce à ces deux sources que la mythologie nordiquea refait surface au 18e siècle. Cette même fascination sera à l’origine des premières recherches de l’histoire sur la civilisation scandinave et viking.

Toutefois, les historiens conseillent toujours de maintenir un regard critique sur les mythes et légendes racontés dans ces livres, particulièrement à cause du contexte chrétien de leur rédaction.

Bien sûr, il existe de nombreuses autres sources sur la mythologie nordique, mais elles ont souvent eu un rôle mineur pour les historiens. On cite : le Hauksbók, le Landnámabók, et Völsunga saga.

Contrairement à ces dernières, des sources non germaniques sont considérées comme étant une mine d’informations précieuses sur la civilisation et le folklore viking. Les historiens se réfèrent aux plus importantes :

  • La Germaniedu grand historien Tacite : écrit l’an 98, il retrace l’origine des peuples germaniques, ancêtres des Vikings ;
  • La Guerre des Gaules écrite par Jules César : ce livre raconte les exploits et les victoires du roi César. Il cite en son sein le mode de vie des peuples nordiques, ainsi que leur courage sans failles au combat.

Le commencement du monde viking

le Ginnungagap le commencement du monde

Selon l’Edda Poétique, l’univers scandinave n’était au début qu’un immense vide sans fin : le Ginnungagap. Il était bordé de deux royaumes originels de part et d’autre :

  • Au nord se trouve Niflheim, un monde sans vie, dominé par la glace et le froid. De ce royaume jaillissent trois rivières glacées : les Élivágar ;
  • Du côté sud, il y a un autre royaume opposé au premier, Muspellheim, fait de chaleur, de feu et de lumière.

C’est grâce à la Völuspá, source infaillible de la mythologie nordique, qu’on apprend comment l’univers scandinave a vu le jour. Les Élivágar se dirigent peu à peu vers le centre du Ginnungagap, et finissent par rencontrer la chaleur du Muspellheim qui les fait fondre en gouttes d’eau.

De cette eau, va naître le premier être de l’univers nordique : « Ymir », le géant originel. Peu après, la vapeur issue de la rencontre du froid et de la chaleur de ces mondes opposés donnera naissance à une vache géante : Audhumla. Une vache « nourricière », d’où jaillissent quatre rivières de lait pour nourrir Ymir.

Ymir donnera naissance à la lignée des terribles géants, ou Jötunn, ennemis des dieux. La vache Audhumla, quant à elle, va créer « Buri », le grand-père du dieu Odin, en léchant un bloc de glace de Niflheim.

Ceci marque le commencement de la mythologie nordique. On découvre en continuant de lire la Völuspá l’origine des dieux et des géants, puis la cause de la rivalité qui perdure entre eux jusqu’à la fin des temps. Si vous êtes intrigué par l’histoire de la création du monde viking, vous pouvez la découvrir plus en détail dans notre article sur le dieu Odin.

La mythologie nordique est une source d’inspiration intarissable à l’origine de nombreuses œuvres littéraire et cinématographique, dont la BD de Marvel « Thor », la série à succès Vikings, mais aussi de plusieurs mangas japonais !

En effet, cela pourrait surprendre plus d’un, mais cette même légende a inspiré le manga japonais au succès planétaire « Shingeki no Kyojin ou L’attaque des Titans ». L’histoire se déroule dans un monde où les géants, ou titans, représentent une véritable puissance de destruction. En plus de cette référence aux Jötunn, on découvre plus tard que tous les géants proviennent du titan originel « Ymir ».

Le Hof, panthéon des dieux nordiques

Le Hof, panthéon des dieux nordiques

Dans la mythologie nordique, les dieux se divisent en deux clans. Les Ases ou Æsir, sont des guerriers et maîtres souverains des 9 mondes, dont le chef n’est autre que Odin. Les Vanes ou Vanir, sont essentiellement des dieux liés à la fécondité dotés de pouvoirs divinatoires.

Il existe aussi d’autres divinités qui ne font pas partie de ces deux familles et qui jouent un rôle fondamental dans la culture viking.

Les principaux dieux Ases

Siégeant à Asgard, les Ases sont les principales divinités de la mythologie nordique. À leur tête, le dieu Odin guide le panthéon des divinités et en fait une force bienveillante qui prend soin des hommes, et les protège de la menace omniprésente des géants.

Odin, le dieu viking originel

Odin, le dieu viking originel

Le dieu Odin est la divinité suprême de la mythologie nordique. Il porte de nombreux noms, mais il est surtout connu par « Alfödrt », qui veut dire : père de tous les dieux et créateur des hommes. Sa soif de sagesse et de pouvoir ont fait de lui le souverain des 9 mondes, et le guerrier le plus glorieux de l’univers.

Frigg, la Reine des Cieux

Frigg, la Reine des Cieux

Épouse du dieu Odin, et reine des dieux et du royaume d’Asgard. Elle possède des pouvoirs de prémonition, et c’est le seul être autorisé à s’asseoir sur le trône Hlidskjálf, mis à part Odin. Elle peut ainsi voir tout ce qui se passe dans les neuf mondes.

Thor, le destructeur de géants

Thor, le destructeur de géants

Fils d’Odin, il est le dieu de la foudre et du tonnerre. Armé de son marteau Mjöllnir, c’est le plus grand ennemi des géants, car il contrôle tous les éléments et il se caractérise par une force incommensurable. Beaucoup le considèrent comme étant le dieu viking le plus puissant.

Baldr, le fils préféré d’Odin

Baldr, le fils préféré d’Odin

Dieu de l’amour et de la lumière, c’est un dieu Ases aimé de tous, mais dont la mort a été prédite par la Völuspá. Quand Baldr commence à avoir des rêves sinistres de son décès, sa mère Frigg se résout à ne pas le laisser mourir. Elle fait prêter serment à tout ce qui existe de ne jamais lui faire de mal, excepté pour le gui. Ce malheureux oubli eut de néfastes conséquences ultérieurement.

Loki, le dieu du chaos

Loki, le dieu du chaos

Le dieu Loki est le maître de la ruse et de la malice. C’est un personnage omniprésent dans la mythologie nordique, qui s’est avéré être d’une aide précieuse aux dieux Ases dans les pires situations. C’est sa sournoiserie qui va mener à la mort du dieu Baldr, et qui le conduit à se faire bannir du royaume des Ases. Il est emprisonné dans une grotte jusqu’au Ragnarok.

Sigyn, fidèle épouse de Loki

Sigyn, fidèle épouse de Loki

Épouse de Loki, et mère de ses deux enfants, cette déesse lui reste fidèle contre toute attente. Malgré le crime impardonnable de son mari, et le châtiment que les dieux Ases lui font subir, elle demeure à ses côtés dans les pires situations.

Quand les Ases enchaînent Loki dans une grotte, un serpent est placé au-dessus de lui. Celui-ci laisse couler du venin sur le visage de Loki. Sigyn, ne pouvant supporter la souffrance de son mari, se résigne à récupérer ce venin dans un récipient, et ce jusqu’à la fin des temps.

Heimdall, messager du Ragnarok

Heimdall, messager du Ragnarok

Heimdall est un dieu majeur de la mythologie nordique. Son nom signifie en vieux norrois le dieu blanc ou flamboyant. Il a la lourde tâche de surveiller le Bifröst, un pont fait d’un arc-en-ciel, qui relie le monde des dieux « Asgard », à celui des Vikings « Midgard ».

Le jour venu, il annonce aux Ases le début du Ragnarok en soufflant dans un Lur mythique, le « Giallarhorn ». Au cours de la fin du monde prophétique, il tue le dieu de la malice, Loki.

Týr, l’ancien dieu essentiel

Týr, l’ancien dieu essentiel

Il s’agit du dieu de la justice. Il aurait été la divinité majeure du peuple germanique avant l’arrivée ultérieure de Thor et d’Odin. Malgré cela, il reste au centre de multiples légendes, dont celle de l’emprisonnement du loup Fenrir.

Vidar, vengeur du dieu Odin

Vidar, vengeur du dieu Odin

Divinité issue de l’union d’Odin et de Gríðr, une géante bienfaisante. Celle-ci offre à Thor sa ceinture et ses gants magiques, sans lesquels il ne peut manier son marteau magique.

Vidar, quant à lui, est décrit comme étant le dieu de la vengeance. Plus puissant que Thor lui-même, il venge la mort du dieu Odin en tuant le terrible loup Fenrir. Par la suite, il réussit à survivre au Ragnarok, et à faire renaître le monde une seconde fois.

Vale, ou Vali, vengeur de la mort de Baldr

Vale, ou Vali, vengeur de la mort de Baldr

Fils d’Odin et de la déesse Rind, il sera enfanté dans le seul et unique but de venger la mort de son frère aîné Baldr. Il n’est âgé que d’une journée quand il tue Höd qui, envoûté par Loki, a mortellement blessé Baldr. De toute la mythologie nordique, c’est la seule divinité, hormis son frère Vidar, à avoir le titre de dieu vengeur.

Idunn, la déesse de l’immortalité

Idunn, la déesse de l’immortalité

Idunn est la déesse Asyne de l’immortalité et de la jeunesse éternelle. Dans la mythologie viking, les divinités nordiques sont mortelles, et vieillissent comme les hommes. Afin de préserver leur jeunesse, et d’obtenir leur pouvoir d’immortalité, Idunn leur fait don de pommes magiques qui ravivent leurs esprits.

Les principales divinités des Vanes

Peu de noms de dieux sont retenus chez les Vanes. Mis à part leur chef Njörd, dieu de la mer et des vents, seules les légendes de Freyr et Freyja sont bien connues.

Malgré leur intégration secondaire au sein des Ases, la déesse Freyja et son frère Freyrsont les deux dieux les plus notables des Vanes. Beaucoup d’historiens stipulent qu’après avoir résolu leur longue querelle, les Vanes rejoignent les Aseset cohabitent tous paisiblement au sein d’Asgard.

Lódur ou Lytir, le frère d’Odin

Lódur ou Lytir, le frère d’Odin

Il fait partie des trois dieux primordiaux aux côtés d’Odin et de leur frère Honir. Fils du dieu Bor et de la géante Bestla, ils se sont soulevés contre le règne des géants en tuant leur chef et mère Ymir.

Dans la mythologie nordique, c’est à partir du corps d’Ymir que l’univers a vu le jour. C’est aussi au cours de l’une de leurs aventures que les trois frères créèrent le premier homme à partir d’un tronc d’arbre mort : tandis qu’Odin lui insuffla la vie, Lodur lui donne tous ses sens.

Freya ou Freyja, la première Valkyrie

Freya ou Freyja, la première Valkyrie

La déesse Freya est sans aucun doute la déesse la plus emblématique et la plus vénérée des divinités du panthéon nordique. Déesse de la fertilité, de la beauté et de l’amour, elle est désirée tant par les dieux que par les hommes.

Néanmoins, sous sa grâce et son élégance féminine se cache une redoutable guerrière. Freya est la première et plus puissante Valkyrie. Elle mène, à elle seule, la moitié des troupes des dieux lors du Ragnarok.

Frey, ou Freyr, le troisième dieu primordial

Frey, ou Freyr, le troisième dieu primordial

Avec Thor et Odin, Frey est l’un des trois dieux fondamentaux de la mythologie nordique. Il représente le dieu de la fertilité, de la fécondité et de la prospérité, souvent associé au soleil et à la lumière. Malgré son rôle pivot dans la civilisation scandinave, et une importance attestée par d’éminents historiens, peu de légendes sur Frey nous sont parvenues.

Autres divinités vikings

Aegir & Ran, les maîtres de la mer

Aegir & Ran, les maîtres de la mer

Aegir est la personnification des océans et de la mer dans la mythologie nordique. Malgré le fait qu’il appartienne au clan des géants, il est décrit comme un ami proche des dieux Ases, pour qui il organise de nombreux banquets.

Doté de grands pouvoirs magiques, on lui accorde le privilège d’épouser la déesse Asyne « Ran ». Cette déesse est aussi reliée à la mer puisqu’elle protège les hommes de noyades certaines en les repêchant grâce à un filet magique. Ces deux divinités complémentaires protègent les Vikings lors des longs voyages en mer.

Angrboda, la mère de la désolation

Angrboda, la mère de la désolation

Cette jötunn, ou géante viking, est connue dans la mythologie nordique comme étant source de destruction et de désolation, et de surcroît, fut la maîtresse du dieu Loki. Il eut avec elle ses 3 enfants : le loup Fenrir, le serpent Jörmungandr et la déesse de la mort Hel ; d’immondes créatures à l’origine du Ragnarok.

Hela ou Hel, la reine des morts

Hela ou Hel, la reine des morts

Fille de Loki et de la géante Angrboda, elle est exilée par les dieux vers le monde des morts. Déesse de la mort, Hel emmène toutes les âmes de Vikings qui n’ont pas eu de fin glorieuse vers Helheim, un royaume sombre et froid. Lors du Ragnarok, toutes ces âmes vont renforcer les rangs de l’armée de Loki contre les dieux Ases.

Sol & Mani, le soleil et la lune

Sol & Mani, le soleil et la lune

Dans la culture scandinave, le soleil et la lune sont décrits comme étant des déesses continuellement poursuivies par deux créatures des ténèbres. Ainsi, Sol, déesse représentant le soleil, et Mani, incarnation de la lune, essayent d’échapper à deux loups géants : Sköll et Hati ; qui ne sont nuls autres que les enfants du loup Fenrir.

Quand le Ragnarok retentira, ces deux loups vont enfin parvenir à dévorer ces déesses. Heureusement, avant leur mort elles vont donner naissance à un nouvel astre céleste, qui continuera leur mission après leur mort.

La mythologie nordique dans la société viking

La mythologie nordique faisait partie intégrante de la vie quotidienne des Vikings. Ce qui prouve ce point avec certitude est l’utilisation courante du terme « síður » pour la désigner. « Síður » signifie en vieux norrois « coutumeou usage », et matérialise le concept le plus proche d’une religion qu’on puisse trouver chez les Scandinaves.

Bien sûr, les croyances des Vikings ont beaucoup évolué au fil des âges, et divergent d’une région à une autre. Cependant, il existe des preuves archéologiques qui démontrent la dévotion à des dieux bien spécifiques.

Chaque dieu nordique avait ses propres pouvoirs et privilèges qu’il attribuait à ses adeptes. C’est ce qui explique que la civilisation viking vénérait et sollicitait plusieurs dieux nordiques à travers de nombreux rituels.

En effet, selon l’historien Adam de Brême, il existe un grand temple à Uppsala, en Suède, où les Vikings se réunissaient tous les 9 ans. Dans ce lieu sacré, on retrouvait des images et effigies en l’honneur du dieu Odin, Thor, mais aussi Freyr.

Au cours de cette grande cérémonie, les Vikings coupaient leurs longues tresses et sacrifiaient des animaux et des êtres humains en les attachant aux arbres du bosquet sacré. Selon la mythologie nordique, ce rituel, qui pourrait paraître barbare, procurait fertilité, prospérité et fut à l’origine de glorieuses victoires aux vikings.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.