Heimdall

décembre 24, 2020 8 Minutes de lecture

Heimdall | Le gardien du Bifröst ; dieu protecteur d’Asgard !

L’histoire du dieu Heimdall | Père et protecteur de l’humanité !

L’histoire et la mythologie nordique regorgent de légendes et de récits fantastiques qui relatent les exploits de héros, parfois élevés au rang de dieux, qui ont forgé la civilisation scandinave. L’influence de ces personnages mythiques est telle qu’elle transcende les époques. L’un de ces héros et dieux vikings légendaires n’est nul autre que le fameux Heimdall, dieu protecteur d’Asgard.

Quand bien même il fût considéré comme dieu nordique secondaire, son importance et son influence n’en demeurent pas des moindres, et sont attestées par la majorité des historiens. En effet, Heimdall joue un rôle capital dans les principales légendes de la mythologie viking, et se voit à multiples reprises protéger les dieux Ases de leurs ennemis mortels !

Dieu héroïque, noble, et fidèle gardien et protecteur du royaume d’Asgard, le dieu Heimdall est aussi intrigant qu’inspirant. Dans cet article, on révèle la légende et l’histoire de Heimdall. Découvrez l’origine du dieu qui triomphera Loki lors du Ragnarök !

L’origine du dieu Heimdall ; dieu viking de la lumière !

 

Heimdall, père de l’humanité, est le premier et dernier rempart de l’univers contre les forces des ténèbres qui essayent d’engloutir l’univers nordique. C’est un dieu mystérieux qui est lié à Yggdrasil, l’arbre de vie, d’où il tire une partie de ses pouvoirs magiques.

Désigné par Odin en tant que gardien du passage entre les mondes, le Bifröst, il veille sur l’équilibre des neuf royaumes. Heimdall est chargé de la lourde tâche de protéger le sanctuaire des dieux Ases de toute menace, mais n’oublie jamais de garder un œil attentif sur ses enfants, les Vikings.

En plus d’être un dieu omniscient, Heimdall sera déterminant dans de nombreux événements clés de la mythologie nordique. Pilier du monde scandinave et ennemi mortel du dieu Loki, vous vous apprêtez à connaître l’histoire du dieu qui a façonné dans l’ombre, ou plus exactement à travers sa lumière, la civilisation viking.

La naissance et la parenté de Heimdall

L’Edda de Snorri Sturluson présente Heimdall comme le fils des neuf mers, ou vagues, filles d’Ægir. Ægir est un géant, allié des dieux Ases, qui symbolise la mer, sur laquelle il règne en maître depuis la nuit des temps. Il épouse une déesse Æsir, ou Rán, maîtresse des profondeurs des océans qui repêche les vikings noyés.

Les vierges ou demoiselles des mers élèvent seules Heimdall. Les sources historiques ne faisant pas mention de son père, les historiens supposent qu’il estle fils d’Odin, très probablement adoptif, ce qui explique en partie son dévouement et sa foi aveugle en ce dernier.

La signification du nom « Heimdall » et de ses autres surnoms

Le nom Heimdall, ou Heimdallr en vieux norrois, a de nombreuses significations dans la mythologie viking. En plus d’avoir porté de nombreuses autres épithètes au fil de l’histoire, la principale interprétation du nom Heimdall est « celui qui illumine le monde » ou « pilier des neuf mondes ».

En effet, il est décrit comme le dieu de la lune et de la lumière. Étroitement lié au feu bienfaisant, il est considéré comme l’un des piliers du monde, le pilier des flammes de la vie et de l’illumination, qui enseigne aux hommes les runes vikings.

Par ailleurs, Heimdall a porté de nombreux autres surnoms ou kenning selon les légendes où il figure :

  • Hallinskíði : il s’agit d’un kenning qui signifie « les cornes courbées », censé symboliser le bélier. Cet animal est fréquemment attaché à Heimdall, car sa tête est aussi dure que les siennes et il est dit qu’il porte un casque à longues cornes leur ressemblant. D’autres récits prétendent qu’il lui vient de l’appellation de la 9e et dernière vague qui se brise sur les rivages ;
  • Gullintanni : en vieux norrois, ce surnom veut dire « celui à la dent en or ». L’or étant symbole de pureté dans la civilisation viking, Heimdall est connu comme le dieu brillant ou blanc ;
  • Vindlér ou Vindhlér : ce dernier surnom, beaucoup moins répandu, veut dire « celui qui protège des vents ou de la mer trouble ».

De nombreuses théories sur l’origine et la signification de ce dieu scandinave sont nées à partir des divers noms qu’il a portés au fil des récits.

L’histoire du dieu Heimdall ; pilier du monde !

 

Les plus grands livres d’histoires vikings ; dont l’Edda de Snorri, l’Edda poétique, ainsi que le Heimdallargaldr, attestent tous que Heimdall est le protecteur et gardien d’Asgard, le royaume des dieux Ases.

Il réside, presque la majorité du temps, dans son château suspendu : « Himinbjorg », qui se trouve aux limites d’Asgard. C’est à ce niveau que se trouve le pont du Bifröst, un arc-en-ciel magique qui relie le royaume des dieux à celui des Vikings.

Protecteur du pont de Bifröst

Le Bifröst, ou encore le Asbru, est un passage magique réservé exclusivement aux dieux d’Asgard. Ainsi, il était sous la surveillance constante de Heimdall, le seul à pouvoir y ouvrir et fermer accès. C’est donc l’unique déité, sous l’ordre du dieu Odin, qui accordait le droit de se déplacer entre Asgard et Midgard.

À cet effet, un feu ardent brûlait constamment pour empêcher les géants de le traverser, et dans certaines légendes, celui-ci est représenté par Heimdall lui-même. C’est la raison pour laquelle l’une des significations de son nom est « le dieu du feu et de la lumière », car il assure gracieusement le rôle de « feu protecteur ».

Gardien du royaume d’Asgard et des dieux Ases

Heimdall veille sur les dieux Ases et les protège en toutes circonstances contre les géants de glace ; « les jötnar ». Pour réussir cette mission, que nul autre ne peut accomplir, il est doté de pouvoirs qualifiés de supérieurs à ceux d’Odin. Il monte incessamment la garde grâce à :

  • La vision la plus nette des neuf mondes, qui lui permet de voir jusqu’aux confins de l’univers, aussi bien de nuit que de jour ;
  • Une audition incroyable : il peut entendre distinctement les bruits de l’herbe qui pousse ou d’une feuille qui tombe sur le sol ;
  • Un pouvoir de prémonition et d’omniscience qui lui permet de savoir où se trouve chaque être vivant des neuf mondes ;
  • Sans oublier qu’il n’a quasiment pas besoin de sommeil : en vaillant gardien, il ne ferme jamais l’œil de son existence.

C’est pour cette raison que Heimdall est considéré comme un dieu pilier du monde, un être sacré qui veille à l’équilibre et l’ordre de toute chose.

Pourtant, en dépit de sa puissance, Heimdall n’est pas infaillible. En connaissance de cause, il garde à ses côtés un Lur ; « le Gjallarhorn », dans lequel il prévoit de souffler pour prévenir les dieux Ases et les humains du début du Ragnarök.

Heimdall, le père de l’humanité !

Beaucoup estiment que le dieu Odin est le père et créateur de l’homme, mais en réalité cette perception ne s’étale que sur une partie de la véritable légende viking. Il est vrai que selon la mythologie nordique, le dieu Odin, accompagné par ses deux frères Vili et Vé, trouve deux troncs d’arbre morts lors d’un voyage à Midgard. Par bonté, Odin décide de leur insuffler la vie et crée les premiers humains.

Néanmoins, bien qu’Odin soit le créateur des hommes, c’est Heimdall qui porte le titre de père de l’humanité. Au même titre que « Janus », le dieu romain qui a inspiré la légende de Heimdall, il a l’honneur d’être le dieu du commencement et de la fin.

La Rígsthula, un poème issu de l’Edda de Poétique, relate comment Heimdall est devenu le père de la société scandinave et comment il a instauré l’ordre en son sein. C’est ce qui lui a valu le titre de dieu de l’ordre et de l’équilibre primordial des choses. Sous le nom de Ríg, qui a secondairement inspiré ce poème, il donne naissance aux 3 classes sociales de la civilisation viking au cours d’une de ses visites au Midgard, royaume des hommes :

  • Les esclaves ou « Thrall » : lors de sa première nuit, Ríg est accueilli chez un couple pauvre, Aïeulet Aïeule, qui lui sert un maigre repas. Aïeule tombe enceinte de Ríg et donne naissance à un enfant noir de peau dénommé Thrall, le premier esclave. Dans la société viking, cette classe sociale est là pour servir les classes considérées comme plus nobles ;
  • Les hommes libres ou « Karl » : la seconde nuit, Ríg arrive dans une demeure à la porte entrouverte. Il y trouve un couple qui travaillait dur qui répondait aux noms de Grand-Père et Grand-Mère. De même que pour Aïeule, Grand-Mère donne naissance à un enfant blanc aux cheveux rouges s’appelant Karl, l’homme libre viking. Sa descendance sera composée des artisans et des paysans scandinaves ;
  • Les nobles ou « Jarl » : la dernière nuit, Ríg atteint une demeure fermée. Le couple, dénommés Père et Mère, qui l’accueille cette fois-ci, lui sert un festin digne d’un vrai roi. Comme pour les précédentes épouses, Mère met au monde un bébé aux cheveux blancs et aux yeux d’un bleu de l’océan portant le nom de Jarl. En grandissant, Heimdall lui révèle sa véritable identité, et lui apprend qu’il n’est autre que son père. Il lui indique comment fabriquer des armes, et lui enseigne la signification des runes, ce qui lui permet de se distinguer des autres vikings par ses connaissances et son intelligence.

De ce fait, Heimdall devient le père de tous les Vikings, et dieu de l’ordre. Il pose ainsi les bases de la société scandinave qui seront appliquées pendant des centaines d’années à venir.

Un personnage mythique fascinant

Heimdall est un personnage de la mythologie viking qui fascine, tant par le mystère qui l’entoure, que par sa personnalité inspirante. Dévoué à sa tâche, rien ne peut le distraire de son objectif premier : préserver l’ordre dans les neuf mondes.

La toute première adaptation de ce dieu viking dans la culture moderne remonte à l’an 1962, paraissant dans le numéro #85 de la BD « Thor ». Personnage charismatique de l’univers Marvel, il a joué un rôle capital dans de majeurs événements de la série.

Plus récemment, il est interprété dans l’univers cinématique de Marvelpar le fascinant Idris Elba. Il apporte à ce personnage une tout autre dimension, chose qui lui vaut les salutations du grand public.

Heimdall et le Ragnarök

Heimdall | Le gardien du Bifröst ; dieu protecteur d’Asgard !

 

Heimdall est le gardien de l’équilibre universel, le feu qui maintient le monde en ordre. Toutefois, malgré ses pouvoirs incommensurables, il sait qu’il n’est pas irréprochable, et qu’une simple erreur venant de sa part pourrait déclencher la fin des temps.

Le Ragnarök débute quand il sonne son cor, ou Lur « Gjallarhorn ». Cet acte avant-coureur de la fin de l’univers viking signifie que Heimdall manque à sa tâche de surveiller le Bifröst, et faillit à la protection d’Asgard. Son incapacité à maintenir l’ordre entraîne une avalanche sans fin qui fait sombrer le panthéon des divinités nordiques dans le chaos. Les géants de glace pourront enfin traverser ce pont arc-en-ciel, menés par leur chef, Loki ; dieu de la malice.

Cette opposition fondamentale entre la nature de Heimdall et de Loki, reflète le combat constant des forces de la lumière et des ténèbres. En effet, alors que Heimdall incarne l’ordre et l’équilibre, le dieu Loki symbolise la ruse, la fourberie, la décadence et la destruction sous tous ces aspects.

Ceci explique pourquoi les destins de Heimdall et de Loki sont intimement intriqués. Ce profond antagonisme, qui se manifeste à la fois par leur essence et par leurs penchants, fait qu’ils sont destinés à se confronter lors de ce cataclysme, le Ragnarök.

Voulant à tout prix racheter ce qui aura été sa plus grande erreur, Heimdall va combattre avec ardeur les Jötunn, ce qui le destine à être le dernier à mourir lors du Ragnarök. Au moment où il va tuer Loki, ce dernier lui assène malencontreusement un coup mortel.

En un ultime sacrifice, Heimdall va faire pencher la balance du Ragnarök en faveur des dieux Ases. Sa détermination va mettre fin à la guerre et permettra à l’ordre et à la lumière de triompher encore une fois.

Par son dévouement, Heimdall, protecteur du royaume d’Asgard et de tous ses habitants, va permettre la naissance d’un nouveau monde mené par les enfants d’Odin. Il se sera ainsi dévoué à sa tâche jusqu’à son dernier souffle !


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.