Fait rarissime : un couple de Norvégien découvre une tombe Viking sous leur maison !

juin 04, 2020

Un Couple de Norvégien Découvre une Tombe Viking

C’est une histoire incroyable qui s’est déroulé dans l’extrême Nord de la Norvège. Un couple décide de procéder à la réfection de leur maison lorsqu’il découvre des objets. Ils ont d’abord pensé qu’il s’agissait de jouets pour enfant, avant de se rendre que s’était de vrais vestiges : une petite hache, ainsi qu’une perle en verre de couleur bleu foncé multiséculaire ont été retrouvé.

Il faut savoir qu’en Norvège, une loi dit que tout objet datant du XVIe siècle, mais également avant doit être conservé. Le couple a donc décidé d’appeler les autorités locales, avant que ces derniers ne se résignent à appeler le musée universitaire de Tromsø.

Le 25 mai, un archéologue connu dans le pays, du nom de Martinus Hauglid est dépêché sur les lieux pour analyser les trouvailles qui ont été faites sous la maison. Et ce dernier a du mal à contenir sa joie. En effet, d’après lui, il s’agit tout simplement d’un cairn, qui daterait de l’époque Viking, soit entre 950 et 1050 après J.C.

Vous devez certainement vous demander ce qu’est un cairn ? Il s’agit tout simplement d’un petit monticule de pierre sous lequel les corps étaient inhumés. La hache, ainsi que la petite perle découverte par le couple appartenait bel et bien à ce cairn.

Des travaux reportés !

Comme vous devez certainement le comprendre, le couple ne continuera pas tout de suite l’isolation de sa maison. En effet, l’ensemble des fondations de la maison vont être fouillés pour voir s’il n’y a pas d’autres objets à récupérer.

Notons également que la taille du monticule de pierre peut donner de nombreuses informations aux archéologues, comme la position sociale du défunt, par exemple. Notons aussi que de nombreux objets ont pu être retrouvés : des armes de guerrier, des outils d’artisan, des bijoux ou encore des ustensiles pour femme. Bien évidemment, la perle et la hache sont en train d’être analysée au musée universitaire de Tromsø.

Des analyses de longue haleine !

Tout ce que pourront trouver les chercheurs devra bien évidemment être analysés. En effet, l’idée est de comprendre ce qui a pu se passer, mais surtout d’en apprendre plus sur l’ère Viking. Ces dernières permettront simplement aux chercheurs de reconstituer l’histoire, mais aussi de savoir qui est ce squelette dont on ignore tout encore à l’heure actuelle.

Un rapport sera rédigé lorsque les analyses et les fouilles seront terminées. Néanmoins, cela devrait donner du fil à retordre aux archéologues et différents analystes du musée universitaire.

Il est important de savoir que c’est une découverte enrichissante. En effet, jamais en Norvège des vestiges de ce type avait pu être retrouvé, surtout sous une maison. Si le couple n’avait pas décidé de procéder à l’isolation de leur demeure, le site archéologique n’aurait peut-être jamais vu le jour.  Bien évidemment, le couple n’est pas près de procéder aux travaux qu’ils avaient prévus. En effet, les fouilles ne font que commencer !

Découvertes à travers la Norvège et bien au-delà

Cette découverte est la dernière d'une longue série de découvertes archéologiques fascinantes en Norvège ou en rapport avec ce pays.

Récemment, un rare exemple de jeu de société de style romain datant de l'époque des Vikings a été découvert à Ytre Fosse, au nord de Bergen. Au début de l'année, une pièce romaine rare a été découverte sur l'île de Donna, dans le nord de la Norvège, tandis que d'autres pièces de jeu de société de l'âge Viking ont été trouvées à Lindisfarne, au large des côtes du nord-est de l'Angleterre, où aurait eu lieu l'un des premiers raids des Vikings.

La fonte d'un glacier dans les montagnes norvégiennes a révélé toute l'étendue du col de Lendbreen, une importante route commerciale de l'époque romaine jusqu'à la fin du Moyen Âge. Des fragments de vêtements, des traîneaux et une ligne de cairns marquant la piste ont été parmi les artefacts trouvés.


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.